Mercredi 19 décembre 2018

châtelain

Les attractions de Patrice de Vogüe

L'ŒIL

Le 1 juin 2000 - 152 mots

À une heure de Paris, le domaine de Vaux-le-Vicomte a comme tous les ans rouvert ses portes au public.

Le plus grand château de France, œuvre de l’architecte Louis Le Vau et du peintre Charles Le Brun, fête cet été le tricentenaire de la mort de son jardinier paysagiste André Le Nôtre. Le château fut acheté en 1875 par Alfred Sommier, un passionné des beaux-arts dont la fille épousera Robert de Vogüe.

Leur petit-fils Patrice, amoureux fou des lieux depuis toujours, le reçoit en cadeau le jour de son mariage avec Cristina Colonna. L’année suivante, en 1968, les jeunes châtelains l’ouvrent au public et, depuis, l’enrichissent régulièrement d’attractions nouvelles avec cette année des promenades sur le grand canal en nautiles qu’il a dessinés lui-même. D’autre part, l’Association des Amis qui a déjà financé des restaurations pour plus de trois millions de francs, présente les nouvelles acquisitions liées à la mémoire des lieux.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°517 du 1 juin 2000, avec le titre suivant : Les attractions de Patrice de Vogüe

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque