Dimanche 16 décembre 2018

New York

Le MoMA veut détruire le bâtiment adjacent

Par Stefan Cornic · Le Journal des Arts

Le 24 avril 2013 - 519 mots

Construit en 2001, racheté en 2011 par son voisin le MoMA, le bâtiment qui abritait les collections de l’American Folk Art Museum, risque d’être démoli d’ici à la fin 2013.

NEW YORK - Occupant une parcelle de terrain située à Manhattan sur la 53e Rue entre la 5e Avenue et l’Avenue of the Americas, le MoMA (Museum of Modern Art) est constitué d’un ensemble d’édifices construits sur plusieurs décennies depuis 1939. En 2011, le MoMA rachète le bâtiment voisin de l’American Folk Art Museum, alors mis en vente pour cause de déficit par l’institution dédiée à l’art populaire américain – celle-ci a aujourd’hui emménagé dans un espace proche du Lincoln Center. Conçu par les architectes Tod Williams et Billie Tsien en 2001, le bâtiment, pourtant apprécié, devrait être détruit douze ans après sa construction.

Glenn D. Lowry, le directeur du MoMA, a récemment annoncé au couple d’architectes que leur construction ne sera pas simplement remodelée ou réhabilitée, mais bel est bien rasée. Si ce projet est mis en œuvre, le bâtiment de l’American Folk Art Museum, à la façade sculpturale métallique qui produit de subtils effets de matière en fonction de la lumière, enregistrera l’une des plus courtes durées d’existence pour un édifice d’architecture contemporaine. En 2001, l’ancien critique du quotidien The New York Times, Herbert Muschamp, considérait déjà la façade comme une « icône de Midtown » à Manhattan.

Façade détonnante
Conservateur en chef du département d’architecture au MoMA, Barry Bergdoll estime que « les musées ont une responsabilité particulière envers les œuvres d’art, y compris les œuvres d’architecture qu’ils commanditent pour abriter leurs collections ». Cependant, l’historien de l’architecture reconnaît également « que l’étude attentive du MoMA concernant les possibilités d’intégration du bâtiment de son ancien voisin, l’American Folk Art Museum, a mené à la conclusion que cet espace finement conçu ne peut pas être réutilisé pour une collection ou fonction tout autre ». Pour le MoMA, ce bâtiment à la façade aveugle détonnerait avec l’architecture de verre des bâtiments donnant sur la 53e Rue, comme celui, représentatif du Style international, édifié en 1939 par Philip L. Goodwin et Edward Durell Stone, celui de Philip Johnson de 1964, ou encore celui de l’architecte japonais Yoshio Taniguchi, entrée principale du musée depuis 2004. D’après le MoMA, qui souhaite augmenter significativement ses espaces d’exposition, la structure de son ancien voisin ne permettrait pas une circulation fluide dans les galeries. Dans son prolongement à l’ouest, le MoMA a prévu de loger plusieurs étages d’exposition dans une tour actuellement en projet et signée Jean Nouvel. Cette extension aurait isolé le bâtiment du musée d’art populaire ; celui-ci se serait trouvé totalement enclavé au milieu d’un « block » entièrement investi par le MoMA, qui comprendra bientôt cinq immeubles dont quatre donnant sur la 53e Rue. Glenn D. Lowry souhaite détruire le bâtiment qu’occupait l’American Folk Art Museum avant la fin de l’année 2013, malgré les pétitions lancées sur Internet. Le MoMA pourrait ainsi commencer sa campagne de levée de fonds, imaginer un édifice pour le remplacer, et, ainsi, faire coïncider le chantier avec celui de Jean Nouvel, prévu pour s’achever en 2017-2018.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°390 du 26 avril 2013, avec le titre suivant : Le MoMA veut détruire le bâtiment adjacent

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque