Dimanche 29 novembre 2020

La piscine Molitor toujours en sursis

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 29 avril 2005 - 205 mots

PARIS - La rénovation de la piscine Molitor, bâtiment des années 1930 construit en style paquebot par Lucien Pollet à la porte d’Auteuil (16e arr.), désaffectée depuis 1989, a connu un nouvel avatar le 18 avril au Conseil de Paris avec l’adoption d’un projet qui inquiète les Verts.

Celui-ci vise à confier une « étude de définition » (censée tracer la configuration générale du projet) à un nouveau groupement de partenaires, composé notamment du cabinet Ernst & Young et de l’Atelier Jean-Paul Philippon. En décembre 2004, ce groupement avait été classé second par la commission d’appels d’offres de la Ville. Mais celui qui était arrivé en tête, Bortolussi-CEBTP, n’a pu fournir des certificats fiscaux requis par le code des marchés et a donc été recalé, a expliqué Mireille Flam, adjointe (PS) du maire de Paris chargée des marchés publics. Aux yeux des Verts, derrière « cette délibération elliptique et obscure » se cache un projet de destruction de ce « joyau Art déco ». Ils redoutent « une vaste entourloupe », où bureaux et parkings prendraient place sur une partie du site. L’ensemble Molitor a été inscrit en 1990 à l’inventaire des monuments historiques, grâce au combat d’associations de riverains et de défenseurs du patri-moine. Depuis, les dossiers de rénovation se sont succédé, sans jamais aboutir.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°214 du 29 avril 2005, avec le titre suivant : La piscine Molitor toujours en sursis

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque