Patrimoine

La piscine Molitor refait surface

Par Daphné Bétard · Le Journal des Arts

Le 20 octobre 2006

Fermée depuis 1989, sauvée « in extremis » de la destruction, la piscine Molitor,
fleuron du style Art déco, devrait enfin être rénovée.

PARIS - Lors de son élection à la Mairie de Paris, en 2001, Bertrand Delanoë avait promis de faire rénover avant la fin de sa mandature la piscine Molitor, très bel exemple Art déco situé dans le 16e arrondissement parisien. Après une série d’atermoiements, le projet de rénovation du lieu préparé par la municipalité a reçu le feu vert du ministre de la Culture, a annoncé l’Hôtel de Ville le 11 octobre. Il était temps. Construit en 1929 d’après les plans de l’architecte Lucien Pollet, cet ensemble sportif comprenant deux bassins – l’un couvert de 33 mètres, l’autre ouvert de 50 mètres –, inscrit en 1990 sur l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques, a été fermé en 1989 pour cause de vétusté. Depuis, il n’a eu de cesse de se dégrader au cours de ces dix-sept années d’absence de tout entretien. Plusieurs projets immobiliers (qui prévoyaient pour la majorité d’entre eux de détruire le bassin extérieur) se sont succédé sans jamais aboutir. Dès 1989, et tout au long des années 1990, l’association Piscines Molitor a régulièrement tiré la sonnette d’alarme face à « la mauvaise volonté de la Ville » et à sa politique du « laisser pourrir ». Sauvé in extremis de la destruction en 2000 par la ministre de la Culture Catherine Tasca, qui le fait alors classer, le bâtiment continue de se détériorer sans que rien ne soit entrepris, et ce malgré les promesses de Bertrand Delanoë qui avait fait de sa restauration l’un de ses arguments campagne. Face à l’ampleur des travaux, la Mairie de Paris aurait quelque peu traîné les pieds avant de se décider à réhabiliter le bâtiment de style paquebot. L’étude de faisabilité préparée par le cabinet Ernst et Young a été approuvée par un comité créé spécialement. La récente approbation du ministère de la Culture devrait permettre le lancement du concours d’architecture puis des marchés. Le projet vise à redonner au lieu sa vocation originelle en y installant un vaste complexe de loisirs sportifs. Plus précisément, il s’agirait de rénover les deux bassins existants et de les relier. Un troisième bassin de 25 mètres pourrait être construit en sous-sol pour l’accueil du public scolaire ainsi que l’installation d’un dispositif de saunas, hammams ou jacuzzis. Les vitraux conçus par Louis Barillet et les ornements de céramiques devraient quant à eux être restaurés. Dans le meilleur des cas, les travaux ne commenceraient que fin 2008. Interrogé par l’AFP, Jean-Yves Mano, adjoint PS au logement et élu du 16e, a précisé que le chantier était évalué à 70 millions d’euros. Une somme pour le moins importante, qui requiert la participation de partenaires privés. Le plus lourd reste donc à venir, surtout si la Mairie change de couleur d’ici mars 2008, date des prochaines élections municipales…

Une maison du XVIIe menacée

Le conseil de quartier Bastille-Popincourt (CQBP) se mobilise pour sauvegarder une maison du XVIIe siècle, située au 22, rue Basfroi dans le 11e arrondissement de Paris, menacée de destruction par l’OPAC (Office public d’aménagement et de construction), son actuel propriétaire. Soutenu par la Commission du Vieux Paris, qui s’est prononcée « en faveur d’une protection rapide » de l’édifice en juin, le CQBP en appelle au maire de Paris, Bertrand Delanoë, et à celui du 11e arrondissement, Georges Sarre, pour empêcher la destruction de la maison qui possède encore son escalier en bois, des ferronneries d’époque et ses caves voûtées. Pour l’heure, la Mairie de Paris a demandé à l’OPAC, pourtant impatient de construire ses nouveaux d’appartements, de suspendre la démolition et d’étudier la possibilité de conserver ce bâtiment…

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°245 du 20 octobre 2006, avec le titre suivant : La piscine Molitor refait surface

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque