Photographie

La photo a sa maison

Le Journal des Arts

Le 31 mars 2009

Le 20 février 1996, la Maison européenne de la photographie (MEP), inaugurée dans le quartier parisien du Marais, ouvre ses cimaises à Bettina Rheims et autres Grands Prix de la Ville de Paris.

Cet accrochage rappelle que la Mairie de Paris a attribué un hôtel particulier de 1 200 m2 à une institution destinée à prolonger le succès public du Mois de la photo, une biennale qui se déploie à travers la capitale depuis 1980. « Le concept de la Maison européenne de la photographie était simple : rassembler dans un même lieu les trois supports de l’image, le tirage d’exposition, la page imprimée et le film », rappelle Jean-Luc Monterosso, directeur de ce lieu d’exposition permanent. Doté d’un budget annuel d’environ 3,2 millions d’euros, 67 % en sont financés par la Ville, le reste par les recettes propres et le mécénat. La MEP se démarque alors du Centre national de la photographie – autre espace parisien de référence actif depuis 1982 – en réunissant un auditorium, une librairie, une bibliothèque-vidéothèque composée de 25 000 ouvrages, tout en valorisant sa collection de photographie contemporaine commencée dès 1980. Après l’œuvre intégrale « Les Américains » de Robert Frank renouvelant le genre du documentaire social dans les années 1950, suivent les expositions de séries complètes de Raymond Depardon, Mario Giacomelli, Joel Sternfeld ou un ensemble de grands noms japonais – Nobuyoshi Araki, Shomei Tomatsu, Yasumasa Morimura. Cette programmation éclectique s’étend du kitsch « hype » controversé de Pierre et Gilles en 1997 aux expositions qui font date comme « La Mission héliographique de 1851 » et « Paris Klein » en 2002 ou « A photographer’s life » d’Annie Leibovitz – laquelle a attiré 75 000 visiteurs l’an dernier. Le fonds actuellement orienté vers la jeune création totalise plus de 20 000 œuvres et s’enrichit par le biais de la Fondation NSM Vie et de dons d’artistes. Depuis 2000, la MEP explore l’avant-garde de la création numérique en accueillant à l’automne le festival international Art outsiders.

L’adieu aux maîtres de l’argentique
1994|Paris
Photographe humaniste parmi les plus populaires, robert doisneau s’éteint, suivi des figures du xxe siècle : édouard boubat (1999), manuel álvarez-bravo (2002), henri cartier-bresson, richard avedon, helmut newton (2004).

Nouveaux lieux d’expositions
1998|Paris
Avec « Man Ray, la photographie à l’envers », le centre pompidou entame une série expositions phares dédiées à brassaï (2000) ou william klein (2005).
2002|Paris
Le Musée d’orsay inaugure une galerie de photographie en dévoilant les chefs-d’œuvre de sa collection des années 1839 à 1918.
2003|Paris
L’idée gagne la bibliothèque nationale de france, qui conserve cinq millions de clichés du XIXe siècle à nos jours : sa galerie de photographie devient un lieu de référence.
Cofondateur de l’agence magnum, henri cartier-bresson est le premier photographe français à créer sa fondation, où il sauvegarde plus de 35 000 de ses clichés tout en exposant ses confrères de légende.
2004|Paris
Dédié à l’image, le jeu de paume fusionne avec le centre national de la photographie et le patrimoine photographique. L’hommage rendu à guy bourdin consacre la photo de mode.

Un « photo business » mondial
1994|Bamako
« les rencontres africaines de la photographie de bamako » explorent un patrimoine méconnu qui révèle l’œuvre à succès des Maliens seydou keita et malick sidibé.
1997|Paris
La photographie n’avait pas de foire. Coup de génie du Néerlandais rik Gadella, le salon grand public « paris photo » – que reprend le groupe reed exhibitions en 2006 – réunit la crème du marché international.
1998|Madrid
Inspiré des rencontres d’arles, pHotoEspaña s’impose comme « l‘autre » festival européen de photographie internationale.
2007|Paris
Le long de la seine, la biennale photoquai qu’organise le Musée du quai branly expose la photo « non occidentale ».
2008|Pékin
Une première en asie : la chine lance la foire « photo Beijing », qui promeut ses artistes en vogue.

Une explosion créatrice à l’ère du numérique
Années 1990-2000|Düsseldorf (Allemagne)
Mouvement majeur de l’histoire de la photographie du xxe siècle, l’école de Düsseldorf qui se caractérise par l’objectivité du regard qu’enseignent Bernd et Hilla Becher est à son apogée avec les œuvres monumentales d’Andreas Gursky, de Thomas Struth ou Thomas Ruff, qui manipulent l’image.
1998|Helsinki (Finlande)
L’école d’helsinki conceptuelle perce sur la scène internationale.

Le marché s’emballe
1999|Londres
adjugée 718 000 euros chez sotheby’s, un prix jamais vu pour une photographie, le cliché la grande vague (1855), une marine de gustave le gray appartenant à la collection andré jammes, fait décoller le marché international de la photo.
2005|New York
lancée au Metropolitan Museum of Art (Met), la rétrospective itinérante « révélations » fait passer la photographe américaine diane arbus (1923-1971) au rang d’artiste ayant influencé l’artiste contemporaine nan goldin. Sa cote grimpe à 480 000 dollars.
2007|New York
trésor de la collection gilman paper acquis par le Met, the pond – moonlight, un tirage d’edward steichen, s’envole à 2,9 millions de dollars chez sotheby’s.
Vendu 3,4 millions de dollars chez sotheby’s, le cow-boy monumental de l’Américain richard prince devient la photo contemporaine la plus chère au monde.
2007|New York, Londres
Les icônes d’andreas gursky, nan goldin, cindy sherman, robert mapplethorpe, hiroshi sugimoto ou helmut newton dépassent 2 millions de dollars aux enchères.

Une reconnaissance officielle
2007|Paris
Cent trente-neuf ans après son invention, la photographie entre à l’académie des beaux-arts avec lucien clergue, cofondateur des rencontres d’arles. Un prix de photographie doublé d’une exposition récompense la jeune création.
2007|Venise
la 52e biennale de venise consacre sophie calle et décerne un Lion d’or au photographe malick sidibé.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°300 du 3 avril 2009, avec le titre suivant : La photo a sa maison

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque