Vendredi 23 octobre 2020

Social

La Fondation des artistes au secours d’une trentaine d’artistes

Par Alice Fiedler · lejournaldesarts.fr

Le 1 octobre 2020 - 514 mots

FRANCE

Grâce à un legs anonyme, la fondation a pu donner 2 000 euros à 32 artistes de plus de 70 ans en difficultés.

Vue de la Maison nationale des artistes à Nogent-sur-Marne © Fondation des artistes
Vue de la Maison nationale des artistes à Nogent-sur-Marne.
© Fondation des artistes

Les initiatives d’aides aux artistes ou associations se multiplient : fonds d’urgence du CNAP, aide de la Fondation Antoine de Galbert, fonds de solidarité (national)… La Fondation des artistes a de son côté, donné 2 000 euros à 32 plasticiens Français âgés de plus de 70 ans, en situation précaire. Un Comité d’attribution s’est réuni en juillet dernier pour étudier les dossiers. L’argent a été versé dans les jours suivants. 6 000 euros ont également été donnés à la maison de retraite réservée aux artistes âgées à Nogent-sur-Marne, pour l’achat de matériel. L’Ephad compte environ 80 résidents.

Le financement de cette aide provient d’un legs anonyme fait à la Fondation de France qui a confié la mise en œuvre à la Fondation des Artistes. « Je n’ai aucune précision sur le contexte du legs. J’ai juste eu la somme et les critères, » dit Laurence Maynier, directrice de la Fondation des artistes au Journal des Arts

Elle ajoute : « La Fondation de France est une très grosse fondation qui reçoit énormément de dons et de legs. Là en l’occurrence elle ne savait pas comment appliquer les conditions du legs. La chargée de mission nous connaît et a pensé à juste titre qu’on était sûrement un levier d’intervention réactif pour mettre cela en place. »

Compte tenu de la somme, la Fondation des artistes a décidé de ne pas passer par un appel à candidatures, mais de faire remonter les dossiers par les directions régionales des affaires culturelles. Les conseillers pour les arts plastiques sur l’ensemble du territoire ont ainsi été sollicités pour signaler deux à trois artistes répondant aux critères. Ensuite, des justificatifs étaient demandés aux artistes pour étayer la demande.

Sur les 40 dossiers, deux artistes ont refusé de l’aide et un a renoncé à envoyer les justificatifs. « C’est toujours un peu compliqué parce qu’on touche à la dimension sociale, intime et personnelle, » dit Laurence Maynier. L’aide a été proposée tout juste à la sortie du confinement et a été perçue « comme une bouffé d’oxygène qu’on leur offrait et c’était l’enjeu de l’initiative. »

La Fondation des Artistes, créée en 1976 par l’Etat, accompagne les artistes « de leur sortie d’école d’art jusqu’à la retraite » selon la formule fétiche de la Fondation. Elle est née d’un double legs : celle de la baronne Adèle de Rothschild, en 1922, et celle des sœurs Jeanne Smith et Madeleine Smith-Champion en 1944. L’Hôtel Salomon de Rothschild à Paris est aujourd’hui le siège de la fondation et d’association d’artistes. Les propriétés de Smith à Nogent-sur-Marne, composées de deux maisons du XVIIe et XVIIIe siècles et d’un grand parc à l’anglaise, abritent la Maison nationale des artistes destinée aux créateurs retraités. 

La Fondation de France, créée en 1969 par André Malraux et le Général de Gaulle, gère toutes les « initiatives de générosité » et redistribue les fonds dans les domaines d’intérêt général : aide sociale, santé, environnement, culture et éducation.
 

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque