Jeudi 13 décembre 2018

John Paul Getty Museum : le Calme, mais pas la Tempête

Le Journal des Arts

Le 2 mai 1997 - 359 mots

L’un des plus beaux paysages de Nicolas Poussin encore en mains privées, Temps calme, a été acheté par le Getty Museum à la Fondation Sudeley pour un montant estimé à environ 12 millions de livres (115 millions de francs).

MALIBU. Exposé à Paris en 1994 au sein de la rétrospective "Pous­sin" au Grand Palais, Temps calme a été peint à Rome en 1651 pour Pointel, en même temps que son pendant, La Tempête, aujour­d’hui au Musée des beaux-arts de Rouen. Achetée par Lord Radstock lors de la vente Lansdowne en 1806, puis par James Morrison en 1854, l’œuvre a été acquise par le Getty auprès des "trustees" du Walter Morrison Picture Settle­ment de Sudeley Castle. Attribuée à tort à Gaspard Dughet – le beau-frère de Poussin – à la fin du XIXe siècle, la toile fut dès lors négligée et s’obscurcit au fil des ans. Décidée à s’en séparer, la famille Morrison la consigna chez Sotheby’s en 1974, qui l’estima entre 4 000 et 6 000 livres. Mais cette grossière erreur d’attribution ne passa pas inaperçue et, au grand dam de plusieurs marchands, elle fut retirée in extremis de la vente. Après nettoyage, le tableau révéla un paysage imaginaire de montagne, avec un vacher, son troupeau et une grande villa se reflétant dans les eaux paisibles d’un lac. Temps calme vient renforcer le modeste fonds Poussin du Getty : son Saint Jean baptisant le peuple (1630) est dans un état de conservation inégal, et La Sainte Famille avec six putti (1651) a été achetée en 1981 chez Christie’s pour 3,65 millions de dollars, en co-propriété avec le Norton Simon Museum de Pasadena. En 1987-1988, le Getty avait vainement essayé d’acquérir le Moïse sauvé des eaux (1651) mis en vente par Lord Clive par l’intermédiaire du marchand Agnew’s, mais l’autorisation de sortie avait été retardée et le tableau finalement acheté par la National Gallery de Londres, avec l’aide du National Museum of Wales, pour près de 8,5 millions de livres. En 1982, la Fondation Sudeley avait déjà vendu un autre tableau de Poussin, Triomphe de Pan, à la National Gallery de Londres, pour un prix qui n’a jamais été communiqué.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°37 du 2 mai 1997, avec le titre suivant : John Paul Getty Museum : le Calme, mais pas la Tempête

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque