Samedi 24 février 2018

« Guernica » : le bras de fer continue

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 octobre 2009

Le gouvernement espagnol a obtenu de sa majorité parlementaire qu’elle lui donne les moyens d’engager un bras de fer avec la direction du Centro de Arte Reina SofÁ­a de Madrid afin que Guernica soit prêté pour l’inauguration du Musée Guggenheim de Bilbao. Alors qu’ils ont récemment déclaré refuser tout nouveau prêt du chef-d’œuvre de Picasso, les dirigeants du musée pourraient donner leur démission si leur point de vue n’était pas respecté.

MADRID. La commission parlementaire espagnole chargée des questions culturelles a officiellement demandé, le 24 juin, au gouvernement central d’obtenir le prêt de Guernica pour l’inauguration du Musée Guggenheim de Bilbao, prévue pour le 3 octobre. Le transfert du célèbre tableau devrait être mené à bien "au moment où seront réunies les conditions techniques nécessaires à sa conservation", a indiqué un communiqué de la commission, sans toutefois avancer de date. Début mai, la Fondation qui administre le Centro de Arte Reina Sofía avait déclaré que Guernica "ne serait plus jamais prêté", arguant du fait que le tableau "pourrait subir des dommages irréversibles" en cas de nouveau transfert (lire le JdA n° 39, 30 mai 1997). Légalement, seule la Fondation Reina Sofía est habilitée à décider du sort des tableaux conservés dans le musée d’art contemporain de Madrid. En conséquence, ses membres devront à nouveau se réunir dans le cas où le gouvernement espagnol lui soumettrait la requête parlementaire. Si ces pressions aboutissaient au prêt de Guernica, des rumeurs font état d’une éventuelle démission de l’équipe dirigeante de la Fondation. La commission parlementaire chargée des questions culturelles a également sollicité de l’exécutif qu’il obtienne le transfert provisoire de la Dame d’Elche – la plus célèbre sculpture ibérique – dans la ville du sud-est de l’Espagne qui porte son nom. La ville a réclamé la Dame d’Elche pour les célébrations du centenaire de sa découverte, le 4 août, mais là encore, le Musée national d’archéologie à Madrid, où la sculpture est exposée, s’est prononcé contre son transfert.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°41 du 4 juillet 1997, avec le titre suivant : « Guernica » : le bras de fer continue

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque