directrice

Florence de Botton, du XVIIIe à aujourd’hui

L'ŒIL

Le 7 février 2008

Auprès de son père Maurice Segoura, le célèbre marchand de mobilier XVIIIe, Florence de Botton s’imprégna de l’essence même de l’art.

Auprès de son père Maurice Segoura, le célèbre marchand de mobilier XVIIIe, Florence de Botton s’imprégna de l’essence même de l’art. « Tous les dimanches matin, il nous emmenait au Louvre où j’aimais flâner dans ce que l’on appelle les cabinets de peinture du XVIIe siècle ». Mais les amours de Florence se tournent rapidement vers la peinture moderne et contemporaine. Depuis sept ans, elle dirige ce département chez Sotheby’s France. « J’aime avant tout vivre avec mon temps et l’art contemporain, dans sa créativité et sa constante remise en question, correspond à mon tempérament ». Dans les ventes new-yorkaises de mai dernier, elle avait apporté les œuvres de Calder et, après celles des 27 et 28 juin, à Londres, elle en prépare une en novembre sur la création contemporaine italienne, dont Maurizio Cattelan (L’Œil n°527) sera bien sûr l’une des vedettes.

Sotheby’s, 76, rue du Faubourg Saint-Honoré, Paris 75008, tél. 01 53 05 53 05.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°528 du 1 juillet 2001, avec le titre suivant : Florence de Botton, du XVIIIe à aujourd’hui

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque