Flick se ravise

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 29 avril 2005 - 84 mots

BERLIN - Friedrich Christian Flick a finalement fait don de 5 millions d’euros au fonds allemand d’indemnisation des travailleurs forcés sous le régime nazi. Le propriétaire de la controversée collection d’art contemporain mise en dépôt à la Hamburger Bahnhof de Berlin espère ainsi « honorer la mémoire des anciens travailleurs forcés et leur témoigner son profond respect et sa compassion ». Il revient ainsi sur sa décision de ne pas contribuer à ce fonds, alors que son grand-père avait fait fortune en exploitant des dizaines de milliers d’ouvriers forcés.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°214 du 29 avril 2005, avec le titre suivant : Flick se ravise

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque