Dimanche 5 décembre 2021

Société

Facebook va modifier ses règles concernant la publication de la représentation de la nudité

Par Marine Vazzoler · lejournaldesarts.fr

Le 26 mai 2017 - 457 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [26.05.17] – Le réseau social Facebook autorisait déjà la publication d’images de nudité sur des supports artistiques « traditionnels. » La dernière mise à jour de sa politique permet, sous conditions, de diffuser des images de nu réalisées sur des supports numériques.

Depuis le tollé provoqué par la censure d’une photographie emblématique de la Guerre du Vietnam représentant une fillette nue puis la controverse générée par la censure de L’Origine du Monde de Gustave Courbet, Facebook a repensé sa politique relative à l’art et la nudité. Un règlement confus qui laisse apparaître de nombreuses « zones grises. »

Le journal britannique le Guardian a publié des documents internes de Facebook montrant des exemples de ce qui est « acceptable » ou non sur le réseau social. Ainsi, dans les consignes données aux modérateurs, une distinction est faite entre les œuvres « réalisées à la main » et celles créées « numériquement. » Elle oppose ainsi la peinture, la sculpture, le dessin aux images dites « numériques. » Aucune définition de ce que Facebook entend par « image numérique » n’est cependant donnée dans le document mais selon l’acception générale du terme, une image numérique désigne toute image acquise, créée, stockée ou traitée sous forme binaire, comprenant notamment la photographie et l’art vidéo.

Nouvelle politique
Pour la catégorie « fait à la main », la règle reste la même et les images représentant un nu ou des rapports sexuels sont autorisées (cette règle aurait due être appliquée lorsque Facebook a censuré L’Origine du Monde). La mise à jour concerne la seconde catégorie. Alors que jusqu’à présent Facebook bannissait toute image créée numériquement montrant des corps nus ou des relations sexuelles, le réseau social autorise désormais, sous conditions « les images d’art numérique » représentant la nudité. Les documents internes précisent toutefois que la « nudité numérique » est autorisée si, et seulement si, l’on ne distingue que « les contours des pénis, vagins, mamelons et fesses. » Les images numériques représentant une activité sexuelle continueront, elles, à être censurées.

Représentation de la nudité infantile
Facebook reste ferme concernant la diffusion d’images représentant des enfants nus. La nudité infantile n’est autorisée que si elle est représentée « artisanalement », c’est-à-dire en peinture, dessin, sculpture. Le réseau social permet la diffusion d’images numériques (des photographies ou des films notamment) d’enfants nus que s’ils n’ont pas « l’âge de se tenir debout » et que ce n’est pas un gros plan. Autre exception concernant la photographie : le réseau social accepte désormais la publication de certaines images historiques ou d’actualité sur lesquelles figurent des enfants nus.

Facebook précise également que toute représentation d’une violence sexuelle, même peinte ou sculptée, devra désormais être censurée. Ainsi, sur une des diapositives qui circule en interne, il est précisé, à titre d’exemple, que l’Enlèvement des Sabines exécuté par le sculpteur Giambologna entre 1574 et 1582 ne peut être accepté.

Légende photo

Gustave Courbet, L'Origine du monde, 1866, 55 Á— 46 cm, huile sur toile, Musée d'Orsay, France.

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque