Vendredi 6 décembre 2019

Deux millénaires d’arts à Lyon

Par Gabriel Ehret · Le Journal des Arts

Le 7 février 2018 - 143 mots

Beau livre. Parcourir deux mille ans de production artistique dans la cité rhodanienne, à travers les collections de ses musées, mais aussi des pièces du Louvre, du Musée du Moyen Âge ou à l’Ermitage, c’est le premier attrait de ce livre.

Le deuxième tient à ses pages sur le XVe siècle où sculpteurs, peintres-verriers et enlumineurs rivalisent de talent. Le cardinal Charles II de Bourbon, qui lance en 1486 le chantier de sa chapelle à la cathédrale, appelle à lui le Maître de Moulins, qui peint du prélat son superbe portrait de l’Alte Pinakothek de Munich, ainsi que Jean Perréal, dont l’effigie de Pierre Marin de la Chesnaye est au Louvre. Traitant aussi d’architecture, l’ouvrage montre ses fécondes connexions avec la peinture (dont les décors de Thomas Blanchet à l’hôtel de ville, 1655-1672) ou la sculpture, comme à l’abbaye des Dames de Saint-Pierre.

information

Philippe Dufieux et Jean-Christophe Stuccilli, L’art de Lyon,

éd. Place des Victoires, 2017, 419 pages, 59 €.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°494 du 2 février 2018, avec le titre suivant : Deux millénaires d’arts à Lyon

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque