Dimanche 25 octobre 2020

Disparition - Photographie

Décès de la photographe Martine Franck

Par Lucile Pages · lejournaldesarts.fr

Le 21 août 2012 - 386 mots

PARIS [21.08.12] – La photographe Martine Franck est décédée le 17 août à l’âge de 74 ans. Membre de l’agence Magnum, elle était l’épouse du photographe Henri Cartier-Bresson dont elle créa la fondation éponyme en 2002.

La photographe Martine Franck est décédée le 17 août, des suites d’une longue maladie. Dernière épouse d’Henri Cartier-Bresson, elle avait créé la fondation éponyme avec leur fille en 2002, et la présidait depuis.

Née en 1938 à Anvers en Belgique, elle passe son enfance entre l’Angleterre et les Etats-Unis. Elle étudie l’histoire de l’art à Madrid puis à l’école du Louvre. Elle part ensuite en Asie avec Ariane Mnouchkine où elle trouve sa vocation. Martine Franck photographie toute les productions du Théâtre du Soleil, fondé par Ariane Mnouchkine en 1964. La même année, elle travaille pour le laboratoire photographique Time-Life à Paris, avant de devenir photographe indépendant une année plus tard. Pendant cinq ans elle est publiée par les grands magasines : Life, New York Times, Vogue et Sport Illustres entre autres.

De 1970 à 1971, Martine Franck est membre de l’agence Vu, avant de co-fonder l’agence Viva en 1972. Agence alternative face à ses grands concurrents de l’époque, Viva acquiert une renommée internationale. Mais la production des jeunes photographes et la démarche créative de l’agence ne correspondent plus aux commandes de presse. Malgré son évolution, elle ferme ses portes en 1982 faute de rentabilité.

En 1983, Martine Franck entre à l’agence Magnum et y restera jusqu’à la fin de sa vie. Depuis 2004, elle travaillait principalement sur un projet de photographie en Georgie avec l’agence.

Sa dernière exposition, « Venus d’ailleurs », peintres et sculpteurs à Paris depuis 1945, a eu lieu à Paris, à la Maison Européenne de la photographie en 2012. L’institution avait réuni une sélection de photographies commencées en 1965 sur les artistes dans leur atelier. Petite « encyclopédie illustrée » de l’art moderne et contemporain, cet ensemble constitue une pièce maîtresse de l’œuvre de l’artiste.

La ministre Aurélie Filippetti lui a rendu hommage le 20 août, rappelant le rôle « très précieux dans la conservation et la diffusion d’un patrimoine photographique inestimable » de Martine Franck avec la création de la fondation Cartier-Bresson. « Elle portait sur le monde un très beau et très lucide regard, celui d’un témoin qui était aussi une artiste ».

Légende photo

Maurice Baring Martine Franck (2007) - Ed. Phaidon - 128 pages - source www.amazon.fr

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque