Vendredi 14 décembre 2018

Antoine de Galbert, lauréat du prix Montblanc

L'ŒIL

Le 1 juin 2005 - 165 mots

Après Jacques Garcia (2001), Corinne Ricard (2002), Gilles Fuchs (2003) et Lotus Mahé (2004), c’est le collectionneur et ancien galeriste Antoine de Galbert (né en 1955) qui s’est vu remettre le prix Montblanc de la culture, le 8 avril dernier, pour son implication personnelle et financière dans la Maison rouge. Cette fondation privée reconnue d’utilité publique se distingue depuis son ouverture – le 5 juin 2004 – en présentant des collections particulières (« L’Intime, le collectionneur derrière la porte » puis « Central station, collection Harald Falckenberg ») et des expositions tant monographiques (« Ann Hamilton », cf. L’Œil n° 568) que thématiques confiées à des commissaires indépendants, avec la même exigence de qualité et l’envie de faire découvrir au public l’art contemporain. Le prix de 15 000 euros remis à Antoine de Galbert servira à financer un projet artistique pour le patio de la Maison rouge, un espace réservé à la jeune création qui accueillera cet été l’installation de Jörg Lenzlinger et Gerda Steiner intitulée Méta-jardin.

Maison rouge-fondation Antoine de Galbert, PARIS, 10 bd de la Bastille, XIIe, www.lamaisonrouge.org.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°570 du 1 juin 2005, avec le titre suivant : Antoine de Galbert, lauréat du prix Montblanc

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque