Vendredi 19 octobre 2018

Critique d'art

Ann Hindry d’Artstudio à Renault

L'ŒIL

Le 1 septembre 1999 - 155 mots

« Scandale chez Renault » ?
Sur la collection d’art du fabricant automobile, tout et n’importe quoi a été dit ! Des achats erronés aux œuvres perdues. Heureusement, Ann Hindry, conservateur de la collection, rétablit la vérité dans Renault et l’art, une épopée moderne qui vient de paraître aux éditions Hazan. Car, de la fin des années 60 à 1985, la Régie a acheté des chefs-d’œuvre signés Dubuffet, Soto, Rauschenberg ou Takis. Une collection « tirée de son hibernation » par Louis Schweitzer et remise dans son contexte historique par l’ancienne directrice de la revue Artstudio. Les nouveaux projets de celle qui réalisa le film sur le galeriste new-yorkais Leo Castelli ou des entretiens entre ce dernier et Claude Berri ? « Réfléchir à un nouveau livre, un sujet transversal comme le sont les monographies ». Après Jean Le Gac, Sol LeWitt, Bernar Venet et dernièrement Sophie Ristelhueber, sur qui va-t-elle jeter son dévolu ?

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°509 du 1 septembre 1999, avec le titre suivant : Ann Hindry d’Artstudio à Renault

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque