Vendredi 28 février 2020

Services

André Chenue SA rachète Natural Le Coultre à Yves Bouvier

Par Jean-Christophe Castelain · lejournaldesarts.fr

Le 26 octobre 2017 - 440 mots

GENÈVE (SUISSE) [26.10.17] - L’hommes d’affaires suisse a cédé son entreprise de transport et d’entreposage – dont la gestion des locaux dans le port franc de Genève - à la société française André Chenue. Le groupe ainsi constitué entre dans le top 3 mondial.

Sans doute las des tracas judiciaires avec Dmitri Rybolovlev, et sans enfant pour reprendre l’entreprise, Yves Bouvier vient de vendre Natural Le Coultre à André Chenue SA, bien connue des musées, galeristes et maisons de ventes français.

Basée à Genève, Natural Le Coultre a été créée en 1859 par Etienne Natural avant d’être rejoint en 1901 par Emile-Etienne Le Coultre, rappelle La Tribune de Genève qui a révélé la transaction. L’entreprise a été rachetée en 1983 par le père d’Yves Bouvier « qui vient encore tous les jours dans l’entreprise » signale Christian Da Costa Noble, propriétaire d’André Chenue SA.

L’entreprise suisse de transport et d’emballage est portée par l’explosion du marché du transport d’oeuvres d’art (prêts entre musées, ventes à des collectionneurs) et plus encore par l’activité d’entreposage d’œuvres d’art dans le Port franc de Genève, où de plus en plus de marchands et de collectionneurs ont pris l’habitude de stocker leurs œuvres pour pouvoir les revendre sans payer de taxes d’importation et de TVA si les œuvres restent dans le Port franc.

Cette « pépite » échoit maintenant au transporteur André Chenue SA, plus ancien encore que Natural Le Coultre : l’entreprise a été créée en 1760. Contrôlée par la famille Da Costa Noble, elle avait été largement médiatisée en reprenant l’activité des Cols Rouges de Drouot en 2010. « Cette acquisition va nous permettre de nous attaquer aux marchés américains et asiatiques » explique le président Christian Da Costa Noble au Journal des Arts. « Avec près de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires, nous sommes maintenant dans le Top 3 mondial des transporteurs d’œuvres d’art, en concurrence avec un Allemand et un Américain. », précise-t-il.

« Nous étions en concurrence pour le rachat avec des américains, mais au final, le fait que nous nous connaissons bien et qu’André Chenue soit une société familiale ont emporté la décision », explique le président.

L’acquisition de Natural Le Coultre est réalisée à travers la filiale suisse d’André Chenue SA, gérée par Mathieu Da Costa Noble l’un des deux fils de Christian Da Costa Noble. Le prix de cession n’a pas été révélé, « mais il est très inférieure au CA [30 millions d’euros, ndlr] de NLC » explique le président, ajoutant que le paiement a été fait sur fonds propres. Tous les salariés de Natural Le Coultre sont conservés, ainsi que son directeur Franco Momente.

Légendes photos

Logos de la société française André Chenue et de Natural Le Coultre

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque