Patrimoine

Airbnb aux Catacombes fait grincer des dents à la mairie de Paris

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 23 octobre 2015 - 249 mots

PARIS

PARIS [22.10.15] - La privatisation d'une nuit aux Catacombes, à l'occasion d'Halloween et au profit d'Airbnb, a fait grincer des dents à la mairie de Paris, où l'opposition demandera lundi l'annulation de l'opération.

Un voeu sera présenté par Les Républicains et l'UDI-Modem lors du Conseil de Paris consacré au débat sur les orientations budgétaires, pour demander "l'annulation du jeu-concours", ont indiqué les groupes.

Le site de locations Airbnb a en effet loué, pour une somme qui serait de 350.000 euros, l'ossuaire des Catacombes pour proposer au gagnant d'un jeu-concours de vivre "une expérience qui sort de l'ordinaire".

La mairie avait indiqué que le produit de la privatisation serait "dédié à la préservation de ce patrimoine".

"Qu'on loue les égoûts ou les dessous des ponts ne nous pose pas de problème", a indiqué à l'AFP Eric Azière (UDI-Modem), "mais là, il s'agit d'un ossuaire et donc la mémoire de femmes et d'hommes, on ne joue pas avec ça".

Le groupe écologiste montre du doigt pour sa part un groupe, Airbnb, qui "pratique l'optimisation fiscale". "Quitte à faire cette opération, 350.000 euros nous semblent insuffisants", ont indiqué les deux présidents David Belliard et Anne Souyris qui s'étaient déjà insurgés d'apprendre l'opération "par voie de presse".

Airbnb propose sur son site ce jeu-concours qui permettra aux gagnants de passer la nuit du 31 octobre au 1er novembre dans l'ossuaire, avec un "vrai lit" et un petit déjeuner.

Selon la mairie, toutes les garanties de respect du lieu ont été données par Airbnb.

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque