28 postes ouverts par l'Etat au concours de conservateur stagiaire du patrimoine

Par Doriane Lacroix Tsarantanis · lejournaldesarts.fr

Le 26 juillet 2012 - 403 mots

PARIS [26.07.12] – Par un arrêté datant du 17 juillet 2012 28 postes aux concours de recrutement de conservateurs stagiaires du patrimoine sont ouverts pour cette année.

Le concours de conservateur du patrimoine sélectionne chaque année entre 40 et 50 personnes, sur environ 1000 candidats inscrits. Pour la session 2012, vingt-sept postes sont offerts aux concours de recrutement de conservateurs stagiaires du patrimoine pour le ministère de la Culture et de la Communication, et un seul pour le ministère de la Défense, d’après l’arrêté du 17 juillet 2012. Le nombre de postes ouverts aux concours pour le recrutement des conservateurs territoriaux du patrimoine avait été fixé à vingt et un, par un arrêté du 26 juin 2012. Les épreuves écrites se déroulent les 21, 22 et 23 août 2012 en région parisienne et dans des centres d’épreuves en Outre-mer. L’épreuve écrite d’option des candidats inscrits dans la spécialité Archives (concours externes) est néanmoins prévue pour le 24 août 2012. La date prévisionnelle des épreuves orales d’admission est le 29 octobre 2012.

L’Institut national du Patrimoine, qui est dirigé par Éric Gross depuis le 12 décembre 2008, a pour mission « le recrutement par concours et la formation initiale des conservateurs du patrimoine de l'État, de la fonction publique territoriale et de la Ville de Paris ainsi que la sélection, également par concours, et la formation des restaurateurs du patrimoine ». Les concours de recrutement sont organisés par l’INP pour le compte de l’État, de la Ville de Paris et sur la base d’une convention avec le CNFPT, des collectivités territoriales. Parmi les spécialités offertes figurent l’archéologie, les archives, les monuments historiques et l’inventaire, le patrimoine scientifique, technique et naturel, et les musées.

La scolarité, d'une durée de dix-huit mois, fait alterner enseignements théoriques, séminaires pratiques et stages en milieu professionnel, en France et à l'étranger. Les lauréats de l'Institut national du patrimoine ont pour mission de « préserver l’œuvre de sa dégradation et de la présenter au public ».

Les concours nationaux et territoriaux de conservateurs du patrimoine avaient été modifiés par un décret du 9 septembre 2011. La réforme va être appliquée lors de la session 2012. Le métier de conservateur ayant sensiblement évolué au cours des trente dernières années, il est apparu nécessaire de modifier les épreuves. Ainsi les écrits ont été renforcés sur le plan de l’évaluation scientifique, tandis que les oraux ont évolué sur le plan de l’évaluation professionnelle.

Légende photo

Logo de l'Institut national du Patrimoine - source www.inp.fr 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque