Dimanche 21 octobre 2018

De la diversité à l’INP

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 9 avril 2010 - 381 mots

PARIS [09.04.10] – L’Institut National du Patrimoine (INP), institution formatrice des conservateurs du patrimoine met en place dès la rentrée 2010 une « classe préparatoire intégrée » pour l’accès aux concours externes de conservateur du patrimoine aux candidats « issus de la diversité ».

Les étudiants qui aspirent à passer le concours de conservateur du patrimoine et qui n’ont pas nécessairement le lourd bagage formel et intellectuel qui destine – ou prédestine – à ce métier ont encore une chance de voir leur projet se réaliser.

En partenariat avec l’Ecole du Louvre, l’Ecole des Chartres et la Fondation Culture & Diversité et avec le soutien de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (l’ACSE), l’INP met en place à la rentrée scolaire 2010 une classe préparatoire intégrée – officiellement créée le 18 mars 2010 – pour la préparation aux concours externes de conservateurs du patrimoine.

Un effectif d’environ dix élèves constituera cette première promotion. Ces derniers seront sélectionnés sur divers critères : universitaire (qualité du parcours), social (situation familiale) économiques, mais aussi personnel (motivation et mérite).

Une formation d’environ un an – de fin août 2010 à fin juillet 2011 – attend ces élèves. Elle propose un programme de cours de tronc commun et d’enseignements spécifiques en fonction des options choisies par le candidat pour le concours : archéologie, inventaire/monuments historiques, musées (dispensés à l’Ecole du Louvre) et archives (à l’Ecole des Chartres).

Outre les cours intensifs d’histoire, d’histoire de l’art et de langues, un soutien pédagogique et méthodologique – entraînements aux épreuves et tutorat personnalisé – permettra aux élèves de mieux aborder les épreuves d’admissibilité au concours de conservateur.

A cela s’ajoutent une aide matérielle qui comprend l’attribution de bourses annuelles, une sur critères sociaux et une autre de la Fondation Culture & Diversité pour l’ensemble des candidats – de 2 000 euros chacune – ainsi qu’une prise en charge des frais de restauration et éventuellement d’hébergement.

Selon Le Monde, l’INP escompte 25% de réussite ce qui équivaut à l’admission de 3 candidats sur les 40 à 50 sélectionnés chaque années par l’INP. Une estimation qui peut paraître insignifiante au premier abord, mais qui est assez significative quand on sait que seule une candidate « issue de la diversité » à réussi le concours 2009, la première de l’histoire de l’institution.

Légende photo

Rotonde de la galerie Colbert, Paris, 2e arrondissement. Construite en 1826 pour concurrencer la galerie Vivienne (voisine), elle n'a pas eu autant de succès. Après rénovation dans les années 80, elle est achetée par la BNF et abrite maintenant l'INHA (Institut National de l'Histoire des Arts) et l'INP (Institut National du Patrimoine) - 2008 - Photographe Benh LIEU SONG - Licence Creative Commons 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque