Samedi 7 décembre 2019

Une mission parlementaire sur le marché de l’art

Par Jean-Christophe Castelain · lejournaldesarts.fr

Le 1 février 2016 - 450 mots

PARIS [01.02.16] – La commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale a créé une mission parlementaire sur le marché de l’art, présidée par Michel Herbillon. Sophie Dessus en est la rapporteuse. Le rapport définitif est attendu pour l’automne 2016. Un parmi beaucoup d’autres.

Le « déclin » de la place de Paris inquiète les députés. La commission culture de l’Assemblée nationale a demandé à Michel Herbillon (Les Républicains, Val-de-Marne) et Sophie Dessus (Socialiste, républicain et citoyen, Corrèze) de conduire une mission, avec l’aide de quinze députés, sur le marché de l’art en France.

A ce stade, le programme de travail est large, très large. Les députés s’interrogent d’abord sur la faiblesse du marché français par rapport aux autres pays. « Nous sommes surpris du décalage entre la vitalité des institutions culturelles et le poids du marché de l’art » a indiqué au Journal des Arts le député du Val-de-Marne qui a par ailleurs été co-auteur d’un rapport d’information sur les réserves des musées. La mission compte aussi faire le bilan de la loi de juillet 2011 sur la libéralisation des ventes aux enchères, mesurer les conséquences sur le marché des nouveaux musées en Asie et au Moyen-Orient qui sont autant d’acheteurs et enquêter sur d’éventuels blanchiments d’argent qui passeraient par ce secteur.

Consciente du large périmètre, Sophie Dessus, maire d’Uzerche et successeuse de François Hollande dans la 1ère circonscription de la Corrèze, explique qu’il est de bonne pratique de « brasser large avant de restreindre le périmètre sur un nombre limité de problématiques ». Ce que confirme Michel Herbillon en indiquant qu’il y aura un rapport d’étape avant l’été suivi d’un rapport définitif à l’automne.

Les députés ne sont pas les seuls à s’interroger sur la question. En 1999 le sénateur Yann Gaillard avait établi un premier constat. En 2011, son collègue Jean-Pierre Plancade avait centré son analyse sur l’art contemporain en formulant 27 propositions pour enrayer le décrochage de la France. Les ministères ne sont pas en reste. Le ministère des affaires étrangères avait commandé en 2001 à Alain Quemin (collaborateur au Journal des Arts) son célèbre rapport sur les artistes français. En 2008, Christine Albanel, ministre de la Culture avait retenu plusieurs propositions du rapport Bethenod. La même année son ministère et celui des affaires étrangères avaient demandé à Henri Jobbé-Duval des recommandations « pour améliorer la participation de la France au dialogue artistique international dans le domaine des arts visuels ». Récemment la fondation Terra Nova a remis une étude sur l’attractivité de la France.

Interrogée sur cette profusion de rapports, souvent sans suites, Sophie Dessus, rétorque tel un judoka que « s’il y a beaucoup d’études, le problème n’est toujours pas résolu ».

Légende photo

Michel Herbillon, président de la mission parlementaire sur le marché de l’art © Photo Thesupermat - 2010 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque