Un monument pour la paix divise Turcs et Arméniens

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 24 avril 2009

KARS (TURQUIE) [24.04.09] – L’élévation d’une statue inachevée dénonçant la guerre, à la frontière de la Turquie et de l’Arménie, est interrompue pour des raisons politiques.

Le Monument de l’Humanité, une statue en béton de 35 mètres située au sommet d’une colline, est au cœur d’une polémique opposant la Turquie à l’Arménie, selon l’AFP. Alors que sa construction a débuté en 2008, à la demande de la mairie de Kars, elle vient d’être interrompue par la Commission de protection des biens historiques et naturels de la région, l’institution même qui avait permis le lancement de la construction. Selon l’administration, il y aurait eu de nouvelles découvertes archéologiques sur le site ; d’après d’autres sources, tel le quotidien Önder, Ercüment Dasdelen,la statue est très mal accueillie par une partie des habitants, qui a vu en elle l’œuvre des Arméniens.

Le Monument de l’Humanité représente un homme coupé en deux, dont les deux faces s’opposent. « Plus bas, il devait y avoir un œil qui représente la conscience humaine et une larme exprimant les douleurs de la guerre, mais ils n’y sont pas encore en raison de l’interruption des travaux », a dit le sculpteur Mehmet Aksoy. La mairie de Kars avait demandé à Mehmet Aksoy de faire un monument dénonçant la guerre, « sans chercher à définir qui a commencé, qui a fait quoi ou combien il y a eu de mort », selon lui.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque