Vendredi 4 décembre 2020

Justice

Le président Erdogan condamné à 3 600 euros d’amende pour avoir insulté un artiste turc

Par Chloé Redon · lejournaldesarts.fr

Le 9 mars 2015 - 452 mots

ISTANBUL (TURQUIE) [09.03.15] – Après avoir qualifié la sculpture réalisée par Mehmet Aksoy, Monument to Humanity, de « monstruosité », le président turc Erdogan doit payer une amende de 3 600 euros.

La troisième cour civile de la paix d’Istanbul a condamné le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan, au paiement d’une amende de 10 000 livres turques, soit environ 3 600 euros. Le quotidien turc Todays Zaman révèle qu’il a été, ce mardi 3 mars 2015, jugé coupable d’avoir insulté le sculpteur turc Mehmet Aksoy en qualifiant son œuvre, Monument to Humanity, de « monstruosité ».

En 2008, une œuvre en béton de 30 mètres de hauteur avait été édifiée sur une colline surplombant Kars, ville de l’actuelle Turquie orientale et de l’ancienne Arménie occidentale. Réalisée par l’artiste Mehmet Aksoy, cette sculpture représentait deux figures formant un seul être humain déchiré en deux. Une main liant les personnages ainsi qu’un œil illustrant la conscience humaine et une larme exprimant les douleurs de la guerre, initialement prévus, n’avaient finalement jamais été posés. Monument to Humanity symbolisait l’amitié entre la Turquie et l’Arménie et, plus largement, la paix. Pourtant, elle a fait l’objet de vives controverses.

Désirée par le maire de Kars de l’époque, Nayif Alibeyoglu, sa construction avait tout d’abord été interrompue en 2009, suite à la défaite de Nayif Alibeyoglu aux élections municipales. Comme le relève Hurriyet Daily News, la Commission de protection des biens historiques et naturels de la région avait objecté à la poursuite du chantier l’existence de nouvelles découvertes archéologiques sur le site.

Le 8 janvier 2011, c’est le Premier Ministre de l’époque, Recep Tayyip Erdogan, qui lors d’un déplacement à Kars s’est fendu d’un commentaire pour le moins discutable : « Ils ont mis une monstruosité à côté de la tombe [de l’érudit musulman] Hasan Harakani. C’est impossible de penser qu’une telle chose devrait exister à côté d’une œuvre d’art fondamentale ». Todays Zaman précise que Recep Erdogan a exigé que la sculpture soit détruite et remplacée par un parc avant sa prochaine visite. La statue a donc été démantelée le 14 juin 2011 par les autorités de Kars.

Mehmet Aksoy a, dès lors, choisi de saisir la justice turque. Cet artiste, né en Turquie en 1939, a débuté ses études à l’Istanbul Academy of Fine Arts et les a poursuivies à Londres et Berlin avant de revenir travailler à Istanbul. Il s’est plaint du dommage psychologique que lui avait causé le président turc Erdogan en insultant sa statue. Les avocats du chef d’état ont répondu à cet argument que le terme de « monstruosité » ne constituait pas une insulte mais davantage une critique. Ils ont décidé de faire appel du jugement rendu par la cour d’Istanbul.

Légende photo

Monument to Humanity de Mehmet Aksoy à Kars, en Turquie- © Photo Ggia - 2011 - Licence CC BY-SA 3.0

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque