Mercredi 16 octobre 2019

Un milliardaire angolais propose de racheter les 85 Miró dont la mise en vente avait fait polémique au Portugal

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 4 avril 2014 - 184 mots

LISBONNE (PORTUGUAL) [04.04.14] – Un milliardaire angolais, fils d’émigrés portugais, souhaite racheter les 85 Miró que le Portugal prévoit de mettre en vente chez Christie’s en juin 2014 pour combler ses dettes.

Rui Costa Reis, un milliardaire angolais, a proposé au gouvernement portugais de racheter les 85 Miró que le Portugal a prévu de vendre chez Christie’s en juin 2014. Rui Costa Reis acquerrait le lot pour la somme de 44 millions d’euros, sous réserve que celui-ci soit exposé au Portugal pendant 50 ans.

Le gouvernement portugais avait décidé, en février 2014, de mettre en vente sa collection de 85 œuvres de Joan Miró pour aider à combler la dette du pays, qui s’élève à 200 milliards d’euros. La décision du Portugal ayant suscité une vive polémique dans les milieux culturels, Christie’s avait décidé d’annuler la vente, avant de finalement la reprogrammer pour le mois de juin 2014.

La vente pourrait toutefois être suspendue par la justice portugaise, puisque, selon l’AFP, des recours ont été introduits par le parquet général, qui considère les 85 Miró comme faisant partie intégrante du patrimoine culturel du pays.

Légende photo

Joan Miró, El canto de los pájaros en Otoño (Le chant des oiseaux à l'automne), septembre 1937, huile sur Celotex, 121 x 91 cm © Succession Miró / SPA, 2016 - Courtesy photo Musée de Serralves à Porto, Portugal

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque