Lundi 17 décembre 2018

Un ivoire byzantin entre au Louvre

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 6 mars 2013 - 246 mots

PARIS [06.03.13] - Un ivoire byzantin du XIIIe siècle reconnu « trésor national » et acquis par l’Etat, entre au Musée du Louvre grâce notamment au mécénat du groupe Mazars.

Un diptyque en ivoire byzantin daté du XIIIe siècle, figurant dix-huit prophètes surmontés d’une scène de nativité et de crucifixion a rejoint les collections du Musée du Louvre le 28 février 2013.

L’œuvre, appartenant à un particulier et devant être mise en vente, a été reconnu « trésor national » pour sa valeur artistique, historique et archéologique. L’Etat avait disposé de trente mois pour se porter acquéreur de l’objet, temporairement interdit de sortie du territoire français.

L’acquisition de cette œuvre d’1,5 million d’euros a été financée à hauteur de 300 000 euros par l’entreprise Mazars. La loi du 1er aout 2003 relative au mécénat, aux associations et aux fondations (qui complète la loi du 4 janvier 2002 relative aux musées de France) prévoyant une réduction fiscale égale à 90 % du coût d’acquisition d’un trésor national, a incité le groupe international d’audit et de conseil à participer pour la quatrième fois à l’enrichissement des collections du Louvre. En 2011, l’entreprise, qui venait de s’illustrer dans le mécénat des Trois grâces de Lucas Cranach, avait été désignée parmi les sept lauréate du prix « Grand mécène du Ministère de la Culture ».

L’objet de grande taille (29 cm) trouvera sa place à l’entrée du département d’objets d’art aux côtés des nombreux ivoires byzantins que conserve l’institution parisienne.

Légende photo

Diptyque représentant la Nativité, la Crucifixion et des prophètes Constantinople - XIIIe siècle - ivoire - 29 x 10,8 cm (chaque volet) - Photo 2013 Musée du Louvre/ Thierry Ollivier

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque