Vendredi 20 septembre 2019

Un important don financier soulève des questions dans le déménagement de la Fondation Barnes

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 24 août 2010 - 309 mots

PHILADELPHIE (ETATS-UNIS) [24.08.10] – Un don de 500 000 dollars de la part d'une organisation gouvernementale locale pour financer le projet controversé de déplacement de la Fondation Barnes dans le centre de Philadelphie interroge les opposants au projet sur le véritable rôle de l'organisme en question.

Alors que le déménagement de la Fondation Barnes de Merion des faubourgs de Philadelphie vers le centre-ville a déjà commencé, une étude commandée par les Amis de la Fondation Barnes, un groupe de citoyens qui s'opposent à la délocalisation, met le doigt sur une énigmatique subvention de 500 000 dollars allouée en 2003 – bien avant que le projet ne soit approuvé – par la Delaware River Port Authority et s'interroge sur les raisons et la légalité de la donation.

En 2003, La Delaware River Port Authority (DRPA), une organisation gouvernementale gérée par l'Etat du New Jersey et le Commonwealth de Pennsylvanie et qui dirige plusieurs infrastructures de transports, alloue à la Fondation Barnes une subvention de 500 000 dollars pour aider au déménagement de l'institution. Or, cette subvention intervient un an avant qu'un juge du comté de Pennsylvanie ne donne la permission à la fondation de s'installer au cœur de la ville, à l'encontre de la volonté de son fondateur, Albert C. Barnes. La question qui se pose alors est pourquoi la DRPA a-t-elle versé cette somme ?

Selon le Los Angeles Times, l'étude menée par Marcus Matityahu, professeur d'économie émérite à l'Université Rutgers, a révélé qu'aucune étude d’implantation n'a été réalisée par la DRPA pour justifier sa contribution. Matityahu conteste également l'affirmation selon laquelle le projet de déplacement aurait un impact significatif sur le tourisme local.

De plus, la DRPA a fait, ces dernières années et à plusieurs reprises, l'objet d'accusations de corruption et de mauvaise gestion précise Bloomberg qui a dénoncé le « népotisme et les conflits d'intérêts » dans ses activités.

Légende photo

Fondation Barnes, Philadelphie - Photographe : Kent Wang - Licence Creative Commons 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque