Thomas Krens, ancien directeur du Guggenheim New York, dessaisi du projet Abou Dhabi

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 25 novembre 2010 - 259 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [25.11.10] – Thomas Krens, ancien directeur du Guggenheim de New York en poste pendant 20 ans, à l’origine de l’antenne de Bilbao, vient de se voir retirer le projet du Guggenheim à Abou Dhabi qu’il menait depuis 2008.

Alors qu’il devait assurer une mission de consultant d’une durée de 5 ans sur le projet d’implantation d’une succursale du Guggenheim à Abou Dhabi, Thomas Krens, a été dessaisi du projet. The Art Newspaper, qui rapporte son départ, révèle que la rumeur de la rupture entre Krens et le Guggenheim circulait depuis la foire d’Abou Dhabi en octobre 2010.

En 2008 Thomas Krens quittait la direction du musée Guggenheim de New York, mais restait membre la Fondation Guggenheim en qualité de conseiller senior aux affaires internationales. C’est avec cette nouvelle casquette qu’il s’était imposé sur le grand projet mené actuellement par le Guggenheim : la création d’un immense musée, dessiné par Frank Gehry, à Abou Dhabi.

Thomas Krens est une personnalité influente mais controversée notamment pour l’organisation de certaines expositions médiatiques au contenu peu scientifique et pour les visées expansionnistes de la « marque » Guggenheim. La veille de l’annonce par The Art Newspaper, Bloomberg révélait que le Guggenheim avait versé plus de 1,8 millions de dollars (environ 1,4 millions d’euros) à Thomas Krens. Cette somme, qui cumule son salaire de consultant pour Abou Dhabi ainsi que des bonus, est trois fois supérieur au salaire de Richard Armstrong, son successeur à la direction du musée de New York.

On ne connaît pas encore la raison de ce départ.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque