Mercredi 18 septembre 2019

Restauration en urgence de la cathédrale de Reims

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 21 octobre 2008 - 202 mots

REIMS [21.10.08] - Des mesures d’urgence vont être rapidement mises en place pour préserver la cathédrale de Reims, menacée par un affaissement de la couverture de plaques de plomb de sa toiture.

La voûte de la cathédralede Reims (1918)

Un programme d’urgence, en plusieurs phases, a été établi pour répondre à l’affaissement des plaques de plomb de la toiture de la cathédrale. Dans un premier temps, une bâche doit être installée afin d’éviter des infiltrations d’eau et un périmètre de sécurité a été délimité autour de la cathédrale. Cette mesure doit permettre de programmer de lourds travaux de reconstruction et restauration et l’enlèvement de plus de 20 tonnes de plomb. Cet affaissement résulte de la déformation des plaques de plomb constituant la toiture, phénomène lié directement aux intempéries. A hauteur du chevet de la cathédrale, la tête de la nef, ces structures se sont effondrées, laissant apparaître les liteaux de bois.

Lors des bombardements qui avaient endommagé la cathédrale pendant la première guerre mondiale, le plomb de la toiture avait fondu. Récupéré dans les caniveaux, le métal avait été réutilisé lors des travaux de reconstruction.

La cathédrale de Reims, classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1991, est visitée chaque année par 1,5 millions de personnes.
[Source : AFP]

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque