Quel rôle pour les musées et lieux de mémoire dans l’enseignement de l’Holocauste ?

Par Marine Vazzoler · lejournaldesarts.fr

Le 25 janvier 2017 - 323 mots

PARIS [25.01.17] – L’Unesco organise, en amont de la commémoration officielle de la libération du camp de concentration et extermination d’Auschwitz-Birkenau (le 27 janvier 1945), des tables-rondes et des conférences. Le thème de ces dernières : « Eduquer pour un meilleur futur : le rôle des sites et musées historiques dans l’enseignement de l’Holocauste ».

Quel est le rôle éducatif et de témoignage des lieux de mémoire sur les persécutions ? Les musées historiques peuvent-ils enseigner l’Holocauste ? Du 24 au 26 janvier l’Unesco s’intéresse aux « défis auxquels sont confrontés » ces sites et musées dans un contexte où les rescapés de crimes nazis sont de moins en moins nombreux. Le Musée d’Etat d’Auschwitz-Birkenau (Pologne), le Mémorial de la Shoah (France), le Mémorial de Yad Vashem (Israël) et le Mémorial du Camp d’internement de Rivesaltes (France) seront représentés et prendront part à la table-ronde du 26 janvier. Parallèlement à ces événements, le musée d’Auschwitz-Birkenau présentera une série de reliques trouvées récemment lors de fouilles réalisées à côté du crématorium du camp de concentration et d’extermination.

Depuis la libération des prisonniers le 27 janvier 1945, le camp de concentration et d’extermination d’Auschwitz-Birkenau a fait l’objet de nombreux litiges. Aménagé, pillé ou instrumentalisé par des autorités religieuses ou politiques, il s’est transformé en musée et garde aujourd’hui la mémoire des crimes qui y ont été perpétrés. En 2016 le lieu a été visité par 2 millions de personnes. Le tourisme de masse est-il, cependant, la meilleure façon de se souvenir du massacre de plus d’1,1 million de personnes ? Ce tourisme abîme le lieu et nuit à sa conservation. Le sauvegarder paraît pourtant indispensable à l’éducation des générations futures.

Tout comme les autres sites, musées et mémoriaux de la Shoah, le Musée d’Auschwitz-Birkenau constitue un témoignage important de ces massacres. Le rôle éducatif de ces lieux n’est plus à démontrer. La question serait plutôt de savoir quels musées historiques peuvent enseigner l’Holocauste et comment.

Légende photo

Mémorial aux Juifs assassinés d'Europe (Berlin) © Photo StockSnap 2015

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque