Dimanche 24 février 2019

Vols au Musée de Leyde

Vingt mille objets manquent à l’appel

Le Journal des Arts

Le 1 septembre 1996 - 323 mots

Vingt mille pièces de la collection du Rijksmuseum voor Volken­kunde (Musée national ethnographique des Pays-Bas) ont vraisemblablement été dérobées dans les réserves du musée entre 1979 et 1991. Les objets manquants – parmi lesquels plus de cent netsuke, ces petites figurines servant de contrepoids aux objets attachés à la ceinture des costumes traditionnels japonais – ont été estimés à \"plusieurs millions de florins\" par le directeur du musée.

LEYDE. Le directeur du Rijks­museum voor Volkenkunde, S. Engels­man, explique le délai particulièrement long – dix-sept ans ! – entre ces disparitions et leur découverte par un "laxisme" dans la gestion des réserves et dans l’archivage. Sur les 210 000 objets recensés dans les registres du musée, 160 000 seulement sont actuellement sur place, ce qui laisserait craindre que les 50 000 autres aient disparu. Cependant, d’après les archives, 30 000 objets parmi les pièces manquantes auraient fait partie d’une collection divisée au XIXe siècle entre le Leiden Volkenkunde Museum et le Rijksmuseum d’Amsterdam, sans que cette opération ait été correctement retranscrite à l’époque. Il semble également que par le passé, des pièces très endommagées aient parfois été jetées sans que cela soit non plus notifié dans les registres.

Question de bonne foi
Cependant, S. Engelsman reconnaît également que l’accès aux réserves a été relativement facile pendant des années. Avant la réorganisation de 1991, date à laquelle un système automatisé d’archivage a été mis en place à l’occasion du transfert des pièces dans un nouveau dépôt, la sécurité reposait surtout "sur la bonne foi" de chacun, ajoute le directeur qui a pris ses fonctions en 1992. La police de Leyde n’exclut donc pas la possibilité qu’un ou plusieurs employés (ou anciens employés) soient impliqués. Le musée, en accord avec la police, ne souhaite pas en dire davantage sur les objets disparus, mais admet que des pièces manquent dans la plupart des collections. Le récolement des collections est en cours et devrait être achevé en l’an 2000.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°28 du 1 septembre 1996, avec le titre suivant : Vols au Musée de Leyde

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque