C'est le 20 juin

Vibrations sonores au musée

Par Sophie Flouquet · Le Journal des Arts

Le 28 avril 2006

Avec ses neuf mille instruments de musique, le Musée du quai Branly compte parmi les plus riches collections de musicologie en Europe. Émanant des cinq continents (Afrique, Asie, Amérique, Océanie, Insulinde), cet ensemble s’étend de l’ère précolombienne au XXe siècle. Les premières pièces ont été réunies dès le XIXe siècle, avec l’inauguration du Musée d’ethnologie du Trocadéro en 1878. Depuis, les collections se sont enrichies au fil des expéditions scientifiques, telle la mission Dakar-Djibouti (1931-1933), et avec les envois des colonisateurs dans les régions dites « exotiques », d’où une forte présence des arts d’Afrique de l’Ouest. Le Musée du quai Branly va déployer ces trésors musicologiques dans à une tour en verre haute de 26 m, qui assure une double fonction : la conservation des objets et leur présentation au public. Les visiteurs y seront conviés dans un parcours sur six étages, où les instruments jouxteront des écrans vidéo, le tout rythmé par un dispositif original faisant vibrer les parois de la tour comme la membrane d’un haut-parleur. En parallèle, une sélection d’instruments de musique sera mise en exergue dans les espaces d’exposition permanente, tandis que la mezzanine et deux dernières salles, les « Boîtes à musique », proposeront des expériences multimédias interactives.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°236 du 28 avril 2006, avec le titre suivant : Vibrations sonores au musée

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque