Dimanche 25 octobre 2020

Véronique Ellena - Série « Paysages »

Par Bertrand Dumas · L'ŒIL

Le 19 mars 2014 - 351 mots

Le Musée Paul-Dini de Villefranche-sur-Saône, qui soutient la création rhônalpine, vient de s’enrichir d’une première photographie de Véronique Ellena.

Née à Bourg-en-Bresse en 1966, Véronique Ellena vit et travaille à Paris. Élève à l’école des beaux-arts de Nancy, de Dijon, puis des Beaux-arts de Bruxelles, c’est dans la capitale wallonne qu’elle expose pour la première fois en 1996, remportant le prix de la jeune peinture pour sa série
Les Supermarchés. L’année suivante, se manifestent ses premiers liens avec la peinture ancienne avec Les Dimanches, série héritière des scènes de genre de la peinture hollandaise. Au début des années 2000, l’artiste s’installe à Paris, séjour qu’elle interrompt en 2007 pour une résidence d’un an à la Villa Médicis où elle travaille alors sur la nature morte. La nature fait irruption dans son œuvre à partir de 2005. Afin de compléter l’achat du paysage d’Étretat, le CNAP vient d’accorder au musée le prêt de 5 photographies supplémentaires de l’artiste.

Pictorialiste
Pour sa série Paysages, Véronique Ellena utilise
la technique de la chambre noire. Celle-ci préconise un temps de pose très long qui donne aux photographies un grain velouté qu’on retrouve dans les clichés du XIXe siècle. Ce point de vue pictorialiste se retrouve dans le choix même du sujet, le site d’Étretat, célèbre par sa muraille de calcaire blanc se découpant dans la Manche. Véronique Ellena s’éloigne néanmoins du site pittoresque cher aux peintres romantiques, puis impressionnistes, en utilisant le premier plan des falaises comme motif repoussoir, ce qui a pour effet de diriger le regard du spectateur vers l’infini de l’horizon.

6 000 €
Acquis sur le budget municipal, ce 1er tirage sur 5 exemplaires numérotés vient opportunément renforcer le fonds photographique du musée qui s’est doté d’une véritable politique d’acquisition dans ce domaine depuis la donation de photographies d’Antoine Demilly et Théodore Blanc, en 2012.

2009
Initiée en 2005, la série Paysages s’est enrichie d’une étape à Étretat en 2009. Délaissant la société de consommation qui était jusqu’alors son sujet de prédilection, Véronique Ellena focalise depuis son attention sur les lieux qu’elle arpente, tentant de saisir la part de mystère qu’ils renferment.

Paul-Dini

L’ancien Centre d’arts plastiques, héritier des collections municipales, a été rebaptisé Paul-Dini, en 2001, en hommage au patron de presse et donateur de 450 tableaux de l’école lyonnaise.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°667 du 1 avril 2014, avec le titre suivant : Véronique Ellena - Série « Paysages »

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque