Venise menacée par les forages

La Sérénissime pourrait s’enfoncer de 30 centimètres

Le Journal des Arts

Le 20 octobre 2009

Le gouvernement italien doit prendre ce mois-ci une décision dont les conséquences pourraient être dramatiques pour la cité des Doges, selon les analyses des ingénieurs de la région de Venise. Ceux-ci estiment que la Sérénissime pourrait s’enfoncer de 30 centimètres si la société pétrolière italienne Agip était autorisée à exploiter un gisement de gaz au large de la lagune.

VENISE. L’exploitation d’un gisement de gaz au large de Chioggia pourrait provoquer un affaissement du littoral de l’ordre de 30 cm, "ce qui signifierait la mort de Venise et de Chioggia", estiment des ingénieurs de la région de Venise en se fondant sur une étude publiée dans leur bulletin officiel, le Giornale dell’Inge­gnere. Un article y démontre en effet que l’extraction de gaz et d’eau menée par Agip au large de Ravenne, dans les années 50 et 60, a entraîné un affaissement qui a atteint un mètre par endroit et affecté le littoral sur une distance de 30 kilomètres.
Depuis 1900, Venise s’est déjà enfoncée de 21 cm. Le tassement naturel et l’élévation du niveau de la mer influent respectivement pour 3 et 9 cm, tandis que 8,5 cm seraient dus à l’extraction d’eau dans la région de Porto Marghera dans les années 50 et 60. Selon Agip, 10 % seulement des forages provoqueraient un affaissement du sol, qui plus est limité à la zone d’extraction. La société pétrolière affirme également que le moindre affaissement peut être prévenu ou stoppé par l’injection d’eau de mer, ce que les ingénieurs vénitiens contestent. Opposé au forage, le conseil municipal de Venise rappelle de surcroît qu’aucun pays au monde n’a encore fait appel à cette technique. Un rapport du comité d’experts devrait aider à trancher ces jours-ci la question de savoir si l’interdiction de forer édictée par le gouvernement italien en mai 1995 sera prolongée ou non au-delà du 31 mai 1997. Les avis sont très partagés, d’autant qu’il est difficile de trouver en Italie des experts compétents et expérimentés qui n’ont jamais travaillé pour Agip…

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°35 du 4 avril 1997, avec le titre suivant : Venise menacée par les forages

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque