Mercredi 17 octobre 2018

Un Mondrian pour la Tate

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 7 janvier 2000 - 97 mots

Avec l’entrée dans ses collections de Composition avec rouge et blanc (1935), la Tate Gallery possède maintenant cinq œuvres de Piet Mondrian.

Une des dernières toiles du peintre en mains privées, elle a été acquise pour 2,8 millions de livres sterling (environ 28 millions de francs), dont 1,9 million pris en charge par une déduction fiscale – équivalent de la dation – accordée aux héritiers de Nicolette Gray. Les fonds complémentaires proviennent de l’Heritage Lottery Fund et, pour 50 000 livres, des Amis de la Tate. Lire page 19 les commentaires de Nicholas Serota sur ce tableau.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°96 du 7 janvier 2000, avec le titre suivant : Un Mondrian pour la Tate

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque