Samedi 28 novembre 2020

Un « lifting » pour le Grand Polyptyque de Marchiennes

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 28 avril 2006 - 116 mots

Douai - La Fondation BNP Paribas a signé le 7 avril une convention de mécénat avec la Ville de Douai (Nord)
pour la restauration du Polyptyque de saint Jacques et saint Étienne de Jan Van Scorel (1495-1562), daté d’avant 1542, conservé au Musée de la chartreuse.

60 000 euros seront versés pour le financement de cette restauration visant à redonner sa lisibilité à cette œuvre majeure de cet artiste des anciens Pays-Bas. Reconstitué grâce à la ténacité de Jacques Guilouet, conservateur au musée de 1952 à 1980, cet ensemble à double transformation provenant de l’abbatiale de Marchiennes (Nord) fut dispersé à la Révolution. Œuvre de maturité de Van Scorel, il dénote une influence du maniérisme italien.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°236 du 28 avril 2006, avec le titre suivant : Un « lifting » pour le Grand Polyptyque de Marchiennes

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque