Barcelone

Tunnel archéologique dans le Barrio Gótico

Les passages souterrains du Barrio Gótico seront ouverts au public à l’automne 1995

Le Journal des Arts

Le 1 mai 1994

« Dans le sous-sol du centre historique de la ville, les fouilles ont mis à jour les vestiges de la Colonie Iula Augusta Faventia Paterna Barcino, un centre romain, petit mais complet, installé au début du Ier siècle av. J.-C. », a déclaré Antoni Nicolau, directeur du Musée d’histoire de Barcelone en présentant les tunnels archéologiques.

BARCELONE - On peut actuellement visiter un peu plus de la moitié des fouilles dans le sous-sol du musée de la place du Roi, de la rue des Comtes de Barcelone, de la place San Lu et de la cathédrale. Mais les éléments les plus intéressants se trouvent dans la seconde partie qui n’est pas encore restaurée. La zone, qui inclut vestiges romains, paléochrétiens et médiévaux, a été découverte en 1931, alors qu’on creusait les fondations de la villa Padellas qui abrite aujourd’hui le Musée d’histoire. On aborde cette zone fraîchement fouillée par les vestiges d’une villa romaine, avec une mosaïque bicolore sur laquelle s’élève le mur épais d’un haut édifice médiéval ; le tout est entouré des fondations de la cathédrale.

Puis, par un corridor, on arrive au point fort : la basilique paléochrétienne à trois nefs, perpendiculaire à la cathédrale actuelle, dont l’abside a été malheureusement détruite durant les travaux pour la construction du Musée Marés. Au pied de la basilique se trouve le baptistère, découvert en 1967. Le baptistère, une piscine octogonale avec quatre petits escaliers qui figurent une croix, fut occupé par les tombes des fidèles lorsque le rite de l’immersion tomba en désuétude. De l’autre côté du baptistère, on entrevoit l’entrée de la cathédrale romaine qui remplaça la basilique. Dans tout ce secteur, on a trouvé des objets, des céramiques et surtout des restes de sépultures de diverses époques jusqu’à la fin du XVIIe siècle.

Aujourd’hui il est possible de visiter une zone qui comprend une muraille, une maison romaine, un petit établissement thermal, un cimetière paléochrétien, une presse et un moulin à huile du IIe?siècle. On peut voir également une collection de monuments funéraires et de sculptures trouvées au pied des enceintes de la fin de la période romaine.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°3 du 1 mai 1994, avec le titre suivant : Tunnel archéologique dans le Barrio Gótico

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque