Mercredi 28 octobre 2020

Sur les traces de la comtesse de Sève au château de Fléchères

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 30 mai 2003 - 149 mots

Château construit au XVIIe siècle dans le Lyonnais, Fléchères (tél. 04 74 67 86 59) a été sauvé de l’abandon par Pierre Amendros et Marc Simonet-Langlart. Ces propriétaires privés, qui avaient déjà à leur actif la résurrection du château de Cormatin, en Bourgogne, y ont lancé une importante campagne de restauration à partir de 1998, qui a déjà révélé un vaste ensemble pictural réalisé par l’Italien Pietro Ricchi (1606-1675). Elle permet aujourd’hui de découvrir la chambre de la comtesse de Sève, restaurée grâce à la générosité des Soieries Tassinari & Chatel et de Declercq Passementiers, célèbres éditeurs de soieries et passementeries d’ameublement. Cette pièce XVIIIe siècle offre aujourd’hui aux visiteurs la splendeur de ses délicates boiseries et de son lit en bois doré signé Avisse. Sur les conseils du décorateur Jacques Garcia, le lit et les murs de l’alcôve ont été recouverts de lampas de soie, et les fenêtre

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°172 du 30 mai 2003, avec le titre suivant : Sur les traces de la comtesse de Sève au château de Fléchères

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque