Cinéma

Sous les « sunlights »

Par Sophie Flouquet · Le Journal des Arts

Le 25 novembre 2008

L’institution parisienne, dévolue à la mémoire cinématographique, veut sortir de la confidentialité

PARIS. Alors que les travaux de surface n’ont pas encore commencé, la rénovation du Forum des Images, qui rouvrira ses portes au public le 5  décembre, constitue un premier pas dans le remodelage des espaces des Halles (Paris 1er). Fermé depuis trois ans, ce lieu ouvert il y a vingt ans pour constituer la mémoire audiovisuelle de la Ville de Paris, noyé au milieu du centre commercial souterrain, en avait plus que besoin  : son manque de visibilité et de confort en avaient terni la réputation. Les travaux de la Cinémathèque française avaient, par ailleurs, achevé de jeter une lumière peu glorieuse sur l’état de ce modeste homologue parisien.
Confiée à une équipe montante de l’architecture parisienne qui construira bientôt un musée des civilisations à La Réunion, le cabinet X-TU (Anouk Legendre et Nicolas Desmazières), sa rénovation s’est faite à superficie constante, pour un coût de 7,6  millions d’euros. Les 5  800  m2, répartis sur plusieurs niveaux, ont donc été repensés pour augmenter les capacités d’accueil de l’établissement, fréquenté par 340  000 visiteurs par an avant sa fermeture. Une nouvelle bibliothèque publique dédiée au cinéma, la bibliothèque François Truffaut, gagnée sur les espaces d’une ancienne Maison des associations, lui a toutefois été adjointe. Les deux équipements partagent un même linéaire de façades, largement ouvert sur la grande galerie du centre commercial, rebaptisée Rue du Cinéma. Avec ces travaux, les élus parisiens entendent donc aussi sortir l’équipement de la confidentialité à laquelle il avait été jusque-là cantonné.
L’intérieur du Forum des Images a été remodelé pour redonner de l’attractivité à ses espaces cryptiques. L’ancien auditorium, rebaptisé Salle  500 en référence à sa capacité – l’ensemble compte au total cinq salles de projection –, a subi un lifting intégral. La Salle de consultation des collections, qui comprend quelque 5  500 films, a doublé sa superficie. Mais elle demeure pourtant encore assez exiguë. L’établissement s’est doté d’un petit espace de restauration, qui devrait aussi être voué à accueillir de modestes expositions temporaires. Les lignes courbes, le mobilier et le choix de couleurs franches tel le rose vif, produisent une ambiance lounge – déjà un peu datée –, mise en lumière par Georges Berne, concepteur-lumière habitué à travailler avec les musées. La signalétique, créée par Pierre di Sciullo, rehausse heureusement avec brio la qualité de l’ensemble. Avec cette réouverture, le site des Halles retrouve donc l’un de ses équipements culturels structurants. Rappelons toutefois que l’un d’entre eux, le Pavillon des Arts, pourtant réputé pour la qualité de ses expositions temporaires, a été sacrifié sur l’autel de la rénovation

FORUM DES IMAGES, 2, rue du Cinéma, Forum des Halles, Porte Saint-Eustache, 75001 Paris, Tél. 01 44 76 63 00, www.forumdesimages.fr, tlj sauf lundi 12h30-23h30, à partir de 14h le week-end.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°292 du 28 novembre 2008, avec le titre suivant : Sous les « sunlights »

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque