Mercredi 19 février 2020

Politique

Roumanie : la résidence du Nicolae Ceausescu ouverte au public

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 14 mars 2016 - 268 mots

BUCAREST (ROUMANIE) [12.03.16] - L'ancienne résidence du dictateur roumain Nicolae Ceausescu à Bucarest a été ouverte pour la première fois au public samedi, 26 ans après la chute du régime communiste en Roumanie.

Le Palais Primaverii ("Palais du Printemps") "doit être connu du public, il doit être ouvert au peuple roumain, qui doit faire la paix avec son histoire et connaître son passé, avec toutes ses facettes", a déclaré la ministre pour les Consultations publiques et le dialogue civique, Violeta Alexandru, lors de la cérémonie d'ouverture.

Situé dans l'ancien quartier de la nomenklatura communiste, le Palais du Printemps a été bâti entre 1964 et 1965, et décoré au goût du couple Nicolae et Elena Ceausescu.

Selon un communiqué des autorités, les deux époux et leurs enfants Zoe, Valentin et Nicu y ont résidé de 1965 à décembre 1989, quand le couple a fui la capitale à la suite des manifestations de rue réprimées dans le sang.

Ils ont été arrêtés quelques heures plus tard, jugés au cours d'un procès sommaire dans une caserne de Targoviste (sud), puis fusillés.

La villa-résidence de Bucarest a depuis servi de logement de protocole pour les visites des officiels étrangers. Elle dispose de 80 chambres décorées de miroirs en verre de Murano, de lustres et d'autres finissages de luxe. Elle est dotée d'une piscine intérieure, d'une salle de cinéma, d'un bunker souterrain et d'un jardin où se promènent des paons.

Samedi, plus de 300 personnes ont visitée gratuitement cette résidence.

Elle pourra être explorée de nouveau par les touristes à partir du 19 mars, pour un prix maximal de 30 lei (6,5 euros).

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque