Samedi 14 décembre 2019

MUSÉE

Rénovations en série à Cluny

Par Margot Boutges · Le Journal des Arts

Le 14 mars 2018 - 333 mots

Paris. Depuis le 1er mars, le Musée de Cluny présente portes closes.
Bardé d’échafaudages, le nouvel espace d’accueil qui doit être inauguré en juillet prochain amorce la dernière phase de ses travaux. Il y a quelques années, on pouvait encore observer depuis la rue la façade du bâtiment Boeswillwald, du nom de l’architecte du XIXe siècle qui a conçu cet édifice en pierre et en brique qui s’adosse à l’hôtel gothique de Cluny. Cette bâtisse qui semblait prolonger les thermes gallo-romains, lesquels font partie intégrante du Musée national du Moyen Âge, est désormais greffée d’une extension contemporaine. Recouverte de plaques en fonte d’aluminium ouvragé, ce bâtiment conçu par l’architecte Bernard Desmoulin s’insère subtilement dans le paysage car il ne crée pas de rupture avec les lignes du bâti existant. Il n’en a pas moins vocation à rendre plus visible l’entrée du musée, dissimulée jusqu’ici dans une ruelle du Quartier latin, en la déportant à deux pas du très passant boulevard Saint-Michel.

« Répondre à l’ensemble des fonctions attendues d’un musée moderne », telle est surtout l’ambition de cette extension de trois niveaux qui doit donner accès à une grande partie des espaces du musée pour les personnes à mobilité réduite grâce à des ascenseurs et des rampes. Et renforcer largement les services : billetterie, vestiaires, librairie-boutique, sanitaires… qui étaient jusqu’ici des parents plutôt pauvres du musée. À terme, l’ancien accueil, installé à l’étroit dans l’hôtel de Cluny et sa cour, devrait être remplacé par un espace de restauration légère.

Parmi les installations du nouveau bâtiment figurent une salle consacrée à la régie des œuvres et son monte-charge – qui faisaient jusqu’alors défaut. En outre, une petite salle de 65 m2 permettra de présenter des expositions-dossiers qui, faute place, étaient auparavant insérées dans le parcours permanent. Un parcours permanent qui – c’est la prochaine étape – connaîtra une rénovation complète de sa muséographie entre l’automne 2018 et 2020. Ce qui conduira le musée à fermer totalement ses espaces à plusieurs reprises au cours des années à venir.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°497 du 16 mars 2018, avec le titre suivant : Rénovations en série à Cluny

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque