Renouveau à Fontainebleau

Une restauration s’achève, une autre doit commencer...

Le Journal des Arts

Le 29 décembre 2009

La restauration de l’appartement intérieur de Napoléon Ier est achevée, mais celle de la salle de Bal devra commencer bientôt, sous peine de voir le fameux décor du Primatice, largement restitué au XIXe siècle et victime de mauvais traitements dans les années soixante, se dégrader davantage.

FONTAINEBLEAU - Le Musée national du château de Fontainebleau, l’un des musées nationaux les plus visités avec 424 000 visiteurs en 1994, a rouvert au public les six pièces de l’appartement intérieur de Napoléon Ier. Cet appartement privé de l’Empereur, situé au premier étage de l’aile doublant la fameuse galerie François Ier sur le jardin de Diane, a fait l’objet d’une longue campagne de restauration "qui peut être évaluée à une douzaine de millions de francs, déclare Amaury Lefébure, conservateur du château depuis 1994, puisqu’environ la moitié de notre budget annuel y a été consacré depuis une dizaine d’années". Mais, pour l’heure, les travaux les plus urgents concernent la salle de Bal, dont le décor à fresque, conçu par Le Primatice et exécuté dans les années 1550 par une équipe dirigée par son élève Nicolò dell’Abate, s’écaille sous l’action de l’humidité. Pour parer au plus pressé, du papier japon a été appliqué par endroits, mais un état des lieux devra rapidement être dressé. Il permettra de chiffrer le montant de la restauration complète, qui nécessitera sans doute l’intervention de mécènes. Certains produits employés dans les années soixante, lors d’une précédente campagne de restauration, seraient également en cause dans les détériorations actuellement constatées.

Musée national du château de Fontainebleau, ouvert tous les jours sauf mardi, tél. 60 71 50 70, entrée 36 F.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°25 du 1 mai 1996, avec le titre suivant : Renouveau à Fontainebleau

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque