Samedi 15 décembre 2018

C'est le 20 juin

Rencontre au Vietnam

Le Journal des Arts

Le 3 février 2006 - 243 mots

Parmi les manifestations prévues lors de son ouverture, et dont nous dévoilons peu à peu la teneur en exclusivité, le Musée du quai Branly rendra un hommage à l’ethnologue Georges Condominas, qui travailla après la Seconde Guerre mondiale au Vietnam. Quelque cent quarante objets et autant de photographies tirés des collections du musée retraceront le séjour du chercheur au sein de la tribu des Mnong Gar, dans le village de Sar Luk, de 1948 à 1949. Le musée a soigné la scénographie de l’exposition pour permettre aux visiteurs de partager au mieux l’expérience que vécut sur place l’ethnologue. Le parcours sera par exemple rythmé par les récits de Georges Condominas, tirés de son ouvrage Nous avons mangé la forêt de la Pierre-Génie Gôo paru en 1957 [Mercure de France].
Chacun des objets présentés sera aussi accompagné d’une évocation de sa fonction et de sa provenance. L’imaginaire exotique se mêlera au réel pour entraîner le visiteur dans un voyage construit autour d’allers et retours entre le passé et le présent. Le Musée du quai Branly portera ainsi un regard actuel sur le devenir de ce peuple, à travers des sources récentes. Un documentaire de Jean Lallier, revenu sur les lieux en 1995, sera par exemple confronté au film que Georges Condominas y tourna en 1948. Enfin, une série de photographies inédites de Hoang Canh Duong, qui habite à côté du village de Sar Luk, permettront de retrouver les Mnong Gar dans leur quotidien d’aujourd’hui.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°230 du 3 février 2006, avec le titre suivant : Rencontre au Vietnam

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque