Lundi 28 septembre 2020

Musée

Prochaine ouverture du gigantesque musée d’histoire et de culture afro-américaine à Washington

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 16 août 2016 - 392 mots

WASHINGTON (ETATS-UNIS) [16.08.16] – Le musée consacré à l’histoire afro-américaine, 19e musée intégré à la Smithsonian Institution, ouvrira ses portes le 24 septembre prochain sur le National Mall. L’édifice conçu par l’architecte David Adjaye a été commencé en 2012 et le coût du projet s’élève à 540 millions de dollars.

Symbole fort marquant la fin des deux mandats de Barack Obama à la Maison Blanche, le National Museum of African American History and Culture (NMAAHC), unique musée consacré à la vie, l’histoire et la culture des Afro-Américains, ouvrira au public le samedi 24 septembre à Washington. Conçu par l’architecte David Adjaye et réalisé en collaboration avec le groupe Freelon, Davis Brody Bond et le cabinet Smithgroup, ce musée constitue l’un des plus gros chantiers muséaux des derniers 18 mois aux Etats-Unis, aux côté du Whitney Museum de New York, du Broad Museum de Los Angeles ou encore du SFMoMA de San Francisco.

Dernier-né de la Smithsonian Institution (19e), le plus important complexe muséal et de recherche du monde, le NMAAHC a officiellement été créé en 2003 sous la forme d’un musée en ligne. Depuis, le musée a accumulé près de 37 000 objets documentant l’histoire de l’esclavagisme, de la ségrégation, de la guerre de Sécession et, plus largement, la vie des Afro-Américains. Aujourd’hui, ce groupe ethnique représente environ 13 % de la population totale des Etats-Unis, soit 40 millions d’individus. Pour Lonnie G. Bunch III, son directeur fondateur, « il y a peu de chose aussi puissante et aussi importante qu’une personne, qu’une nation qui est ancrée dans son histoire ». 60 % des 37 000 m2 des espaces du musée, situé sur le National Mall, sont souterrains. Ses façades, recouvertes d’une dentelle en aluminium couleur bronze, rappellent les motifs de la statuaire africaine, notamment yoruba, civilisation qui a payé un lourd tribut à la traite négrière.

Avant que les travaux du musée ne commencent en 2012, 270 millions de dollars ont dû être réunis pour obtenir l’aide conditionnée du Congrès américain, s’élevant à la moitié du budget total (540 millions de dollars). Au début du mois, l’ancien joueur de basketball Michael Jordan a fait une donation de 5 millions de dollars au musée, ainsi que d’un ballon de la saison 1995-1996 de la NBA, selon The New York Times, portant à 278 millions de dollars la part des fonds privés levés.

Légende photo

Musée d’histoire et de culture afro-américaine à Washington © AFP / MANDEL NGAN

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque