Vendredi 23 février 2018

Préhistoire

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 6 janvier 2010

LÉZIGNAN-LA-CÈBE - La découverte dans l’Hérault d’objets fabriqués par l’homme il y a plus de 1,5 million d’années fait remonter le peuplement de l’Europe à 200 000 ans plus tôt que ce qui était établi jusqu’alors.

Il y a une quinzaine d’années, un habitant du village de Nizas avait récolté un lot d’os et de dents de mammifères sur la carrière de basalte de Lézignan-la-Cèbe. Début 2008, il en fait part à un chercheur du laboratoire Archéologie des sociétés méditerranéennes du Centre national de la recherche scientifique. Le site révèle alors des os, des dents de bovidés et de cervidés, et des restes d’équidés et d’animaux carnivores assimilables à des chiens et chats. Une vingtaine d’outils, portant pour la plupart des traces d’utilisation, ont également été mis au jour, à une dizaine de mètres en dessous de la surface. La datation à l’argon 36 et 40 fait remonter tous ces éléments à 1,57 million d’années. Le site est donc plus ancien que celui d’Atapuerca, en Espagne (1,2 à 1,1 million d’années) et certainement plus vieux que celui de Pirro Nord, en Italie (1,7 à 1,3 million d’années).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°316 du 8 janvier 2010, avec le titre suivant : Préhistoire

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque