Lundi 10 décembre 2018

Pinturicchio più bello

Le Retable de la Vierge retrouve son air de majesté

Le Journal des Arts

Le 4 juillet 1997 - 255 mots

La Galerie nationale d’Ombrie célèbre le retour dans ses murs du Retable de la Vierge peint pour l’église Santa Maria dei Fossi en 1495, l’œuvre la plus importante qu’ait laissée Pinturicchio dans sa ville natale.

PÉROUSE. Trois années auront été nécessaires à la restauration de l’immense Retable de la Vierge, polyptique de dix-neuf panneaux réunis dans un cadre d’une grande richesse ornementale. Exécutée par Pinturicchio en 1495, vingt ans avant les fresques de la Libreria Piccolomini dans le dôme de Sienne, l’œuvre a largement bénéficié de la maîtrise acquise par l’artiste à l’occasion de ses commandes romaines, dont la décoration des cinq salles de l’appartement Borgia au Vatican, achevée en 1494, est un des plus beaux exemples. Destiné à l’église de Santa Maria degli Angeli, dite aussi dei Fossi, le retable avait été commandé pour un prix de 110 florins. Néan­moins, le peintre n’a pas respecté scrupuleusement le programme iconographique défini dans le contrat passé avec les moines, laissant libre cours à son inspiration dans les parties purement décoratives, les paysages et les fonds. C’est précisément dans ces détails, où se distingue tout particulièrement la manière de Pinturicchio, que la restauration a obtenu les résultats les plus satisfaisants. Les coloris des grecques et des grotesques ont ainsi retrouvé leur éclat grâce à l’élimination des retouches et des repeints effectués dans le passé. Le retable restera exposé dans la salle Podiani de la Galerie nationale d’Ombrie jusqu’à ce que les travaux d’agrandissement du musée permettent de le présenter dans un espace mieux adapté à ses dimensions.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°41 du 4 juillet 1997, avec le titre suivant : Pinturicchio più bello

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque