Lundi 10 décembre 2018

Nouvelle jeunesse pour les Musées du Vatican

Le Journal des Arts

Le 14 avril 2000 - 199 mots

Trois ans de travaux et 45 milliards de lires (152,5 millions de francs) ont été nécessaires pour rendre plus accessibles les Musées du Vatican et réduire les files d’attente qui pouvaient atteindre un kilomètre de long.

Depuis février, l’accès se fait par ce gigantesque escalier hélicoïdal qui doit canaliser les trois millions de visiteurs annuels et desservir les quatre étages du bâtiment, dont l’aspect extérieur a été peu modifié.

Seules sont visibles la verrière qui couvre la rampe et une lourde porte constituée de panneaux en bronze sculptés par Cecco Bonanotte. Au premier niveau, dont l’accès est gratuit, trône un marbre commandé à Giuliano Vangile par Francesco Buranelli, responsable du projet, afin de donner une nouvelle impulsion au département d’Art moderne, appelé à se développer.

Aux deux premiers étages, outre les caisses et les vestiaires, les visiteurs disposent désormais d’un bar, d’une librairie, d’une garderie, d’une infirmerie et d’un bureau de change. Au troisième, une nouvelle salle polyvalente à l’éclairage sophistiqué et une terrasse accueilleront des expositions temporaires. Le quatrième est réservé aux bureaux de l’administration. Les tons de la pierre choisie pour ces nouveaux espaces s’accordent avec les grandes surfaces en brique et rappellent les remparts de Michel-Ange.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°103 du 14 avril 2000, avec le titre suivant : Nouvelle jeunesse pour les Musées du Vatican

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque