Vendredi 15 novembre 2019

Mieux vaut tard que jamais !

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 24 juin 2005 - 156 mots

ATHENES - Le 15 juin, le Musée archéologique d’Athènes a inauguré ses salles dévolues aux céramiques, aux fresques minoennes de Santorin et aux bronzes.

Victimes de retards, les trois nouvelles salles avaient été exclues de la réouverture de la majeure partie du musée en juin 2004, rénové pour les Jeux olympiques d’août 2004 (lire le JdA n° 197, juillet-août 2004). Plus aérée, incluant enfin des notices explicatives en grec et en anglais, la nouvelle présentation donne à voir des fragments inédits de peintures sur bois : des ex-voto datant du VIe siècle avant notre ère. Environ la moitié des 1 670 pièces de bronze de la collection est exposée pour la première fois, avec en vedette la Dame de Kalymnos, statue en bronze découverte en 1994. D’ici à 2006, le musée doit encore installer ses collections de verrerie et bijoux, actuellement dans les réserves. Un projet d’extension de l’établissement est étudié depuis plusieurs années par le ministère grec de la Culture.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°218 du 24 juin 2005, avec le titre suivant : Mieux vaut tard que jamais !

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque