Dimanche 9 décembre 2018

Lucerne contemporaine

Un musée high-tech au bord de l’eau

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 25 août 2000 - 389 mots

Le complexe conçu par Jean Nouvel au bord du lac de Lucerne est désormais achevé avec l’ouverture d’un musée qui présentera des expositions d’art contemporain, mais aussi les artistes suisses du XIXe siècle.

LUCERNE (de notre correspondant) - Vingt-cinq artistes ont été invités pour inaugurer le 19 juin, le nouveau musée au quatrième étage du Kultur- und Kongresszentrum Luzern (Kkl), le vaste complexe culturel conçu par Jean Nouvel. À côté des créations de Thierry de Cordier, Tacita Dean, Marlene Dumas, Douglas Gordon, Brice Marden, Reinhard Mucha, Charles Ray, Franz West et Christopher Wool sont proposées des pièces de la collection permanente dont des œuvres de James Coleman, Jeff Wall et James Welling. Le centre à l’architecture high-tech, inauguré partiellement fin 1998, fait déjà figure d’emblème d’une ville orientée vers le tourisme mais très traditionnelle. De manière inattendue, le projet a remporté le soutien de la population qui a participé aux discussions préliminaires puis a approuvé le projet par référendum en juin 1994. Un imposant toit en saillie sous lequel sont implantés trois corps de bâtiments séparés par deux canaux caractérise le Kkl qui accueille un auditorium de 1 840 places opérationnel depuis 1998, une salle polyvalente de 900 places et le musée avec une salle de conférences pour 300 personnes. Le plan du nouveau musée, réalisé avec les conseils de l’artiste lucernois Rémy Zaügg, offre une distribution des espaces d’exposition et une lecture des parcours très claires, soulignées par des matériaux simples : sols polis en ciment brut gris, murs très blancs et éclairage zénithal traditionnel. Des fenêtres panoramiques donnant sur les spectaculaires montagnes environnantes, sur le lac et sur les toits du centre historique font dialoguer de manière suggestive intérieur et extérieur. La vingtaine de salles d’exposition aux dimensions délibérément variables sur plus de 2 000 mètres carrés abritent une vaste sélection d’œuvres d’artistes contemporains parmi lesquels Tony Cragg, Giuseppe Penone, Richard Deacon et Meret Oppenheim, ainsi que des peintures de quelques peintres de paysages suisses du XIXe siècle comme Johan Melchior Wyrsch et Robert Zünd. Le calendrier annoncé alternera expositions thématiques d’art contemporain et présentations du fonds permanent du musée, complétées par des conférences, des concerts, des séminaires et des performances d’artistes.

- Mêler mémoire et désir, jusqu’au 24 septembre, Kunstmuseum, Europaplatz 1, Lucerne, tous les jours sauf lundi 10h-18h, mercredi 10h-20h, tél. 41 226 78 00.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°109 du 25 août 2000, avec le titre suivant : Lucerne contemporaine

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque