Mercredi 17 octobre 2018

L’ouverture du Musée juif de Berlin retardée

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 21 janvier 2000 - 165 mots

W. Michael Blumentahl, directeur du musée pour lequel a été conçue la spectaculaire architecture de Daniel Libeskind, a annoncé que l’inauguration de son établissement n’aura pas lieu en octobre, comme prévu, mais à une date non précisée en 2001.

L’affluence record que connaît le musée, pourtant encore vide, justifie ce retard : ouvert au public depuis février, le bâtiment a déjà accueilli près de 100 000 visiteurs. Devant ce succès, la direction a revu à la hausse ses prévisions de fréquentation, passant de 200 000 visiteurs annuels à 500 000, voire un million. Le système d’aération devra donc être amélioré. Toutefois, ce délai supplémentaire permettra d’ouvrir la totalité des salles d’exposition et de couvrir 2000 ans d’histoire du judaïsme en Allemagne, et non plus la seule tranche 1848-1919 initialement programmée pour octobre. Berlin accueillera alors le plus grand musée juif du monde, complété par un centre d’archives enrichi de l’intégralité du fonds new-yorkais Leo Baeck (en original ou copie), une bibliothèque et un centre didactique.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°97 du 21 janvier 2000, avec le titre suivant : L’ouverture du Musée juif de Berlin retardée

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque