Dimanche 21 octobre 2018

L'essentiel de la quinzaine : Patrimoine du XXe siècle, Guggenheim-Helsinki et Patrimoine culturel immatériel de l’humanité

Par Nathalie Eggs · Le Journal des Arts

Le 6 décembre 2016 - 321 mots

10 nouveaux labellisés « Patrimoine du XXe siècle »
PARIS - Dix édifices et ensembles urbains témoignant des grands travaux de la Ve République ont été reconnus « Patrimoine du XXe siècle », un label créé en 1999 qui signale les édifices récents de fort intérêt architectural. Parmi eux : le Centre Pompidou, l’Institut du monde arabe, la Bibliothèque nationale de France ou encore le Musée du quai Branly-Jacques Chirac.

Le « Guggenheim-Helsinki » rejeté
HELSINKI - Le conseil municipal d’Helsinki a rejeté le 1er décembre le projet de musée Guggenheim (conçu par l’agence française Moreau Kusunoki Architectes) dans la capitale finlandaise à 53 voix contre 32, pour des questions de coût. Sur un budget total estimé à 130 millions d’euros, la Ville devait débourser 80 millions d’euros et en emprunter 35 autres. L’utilisation de la marque « Guggenheim » coûtait 18,4 millions d’euros sur vingt ans.

Patrimoine culturel immatériel de l’humanité, la liste s’allonge
ADDIS-ABEBA - La 11e session du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel s’est tenue en Éthiopie du 28 novembre au 2 décembre. Parmi les 37 candidatures, 33 ont été inscrites, portant à 366 éléments la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco. Le Carnaval de Granville, dans la Manche (l’unique candidature française) ; la culture de la bière en Belgique ; la Fête des Vignerons de Vevey (Suisse) ; la fête valencienne des Fallas (Espagne) ; la rumba cubaine ; le yoga ; la Charrería, une pratique traditionnelle des communautés mexicaines d’éleveurs de bétail remontant au XVIe siècle ; ou encore le tahteeb, jeu du bâton (Égypte), figurent parmi ces dernières inscriptions. Les poteries noires de Bisalhaes (Portugal), la danse et la musique de lyre arquée Ma’di (Ouganda) et les chants cosaques de la région de Dnipropetrovsk (Ukraine) et le chapei Dang Veng (Cambodge) ont par ailleurs été inscrits sur la Liste du patrimoine immatériel en péril, qui vise à mobiliser des moyens pour leur sauvegarde. La Liste du patrimoine immatériel, créée il y a dix ans, reflète une évolution du concept de patrimoine vers les traditions et expressions vivantes héritées de nos ancêtres.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°469 du 9 décembre 2016, avec le titre suivant : L'essentiel de la quinzaine : Patrimoine du XXe siècle, Guggenheim-Helsinki et Patrimoine culturel immatériel de l’humanité

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque