Vendredi 28 février 2020

Eglise

L’Escalier Saint du sanctuaire de Sainte-Anne d’Auray fermé au public en raison d’un risque d’effondrement

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 2 février 2016 - 317 mots

SAINTE-ANNE-D’AURAY

SAINTE-ANNE-D’AURAY (MORBIHAN) [02.02.16] – Inscrit au titre des monuments historiques, la Scala Santa du sanctuaire de Sainte-Anne d’Auray est considérablement dégradée par les intempéries et a été fermée en attendant des travaux de sécurisation.

La Scala Santa (« Escalier Saint ») du sanctuaire de Sainte-Anne d’Auray, construite en 1640 par les Carmes et inscrite au titre des monuments historiques, est fermée au public jusqu’à nouvel ordre, relate Le Télégramme. D’importantes infiltrations d’eau ont en effet provoqué une érosion inquiétante de certaines parties du monument, qui risquent de s’effondrer.

Suite à un état des lieux, il a été constaté une forte dégradation des fermes supportant le campanile. A cause de la chute des abat-son et du manque de zinguerie, l’eau s’infiltre et abîme la majeure partie des pièces en bois, qui menacent de céder. Les risques de chutes de bois, d’ardoises, voire du campanile ont conduit à la décision de fermer l’accès au public jusqu’à nouvel ordre, et de mettre en place un périmètre de sécurité.

Un diagnostic de l’ensemble de la structure est actuellement en cours, et d’importants travaux de sécurisation devraient être lancés après accord de l’architecte des Bâtiments de France. « Dans quelques semaines nous espérons y voir un peu plus clair », a précisé Jean-Michel Yannic, adjoint aux travaux.

La Scala Santa est dans la tradition chrétienne l’escalier du prétoire de Jérusalem gravi par Jésus lors de son jugement par Ponce Pilate. Construit sur le modèle de celui de la Basilique de Saint-Jean-de-Latran, l’escalier saint du sanctuaire de Sainte-Anne-d’Auray, troisième lieu de pèlerinage de France après Lourdes et Lisieux, a été édifié en 1640 devant le porche de la chapelle pour faciliter le déroulement des cérémonies religieuses.

En raison de travaux d’agrandissements, la Scala Santa fut démontée pierre par pierre en 1870 et transférée au fond du Champ de l’Epine. La Scala Sancta fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis 1929.

Légende photo

La Scala Sancta de Sainte-Anne-d'Auray, Bretagne © Photo Ikmo-ned - 2009 - Licence CC BY-SA 3.0

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque